le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Gaston enflamme encore Bercy mais Medvedev était le plus fort

Hugo Gaston a quitté le Rolex Paris Masters en quart de finale contre la tête de série n°2 Daniil Medvedev (7-6, 6-4), non sans s’être donné le droit d’y croire.

Hugo Gaston, Rolex Paris Masters 2021 Hugo Gaston, Rolex Paris Masters 2021 © JB Autissier / Panoramic

ATP Rolex Paris Masters 2021 | Tableau | Programme | Quart de finale

La magie Hugo Gaston a une nouvelle fois opéré au Rolex Paris Masters. Au cours du quart de finale contre Daniil Medvedev, tête de série n°2, les 15.000 spectateurs de l’Accor Hotels Arena se sont émerveillés de quelques contres et amortis exceptionnels, ils ont répondu aux gestes de Gaston leur demandant de monter le volume, ils sont poussé fort et étiré le temps entre les points, « dans une atmosphère de Coupe Davis » (Medvedev). Ils ont fait tout ça vendredi.

Mais cette fois, Gaston a perdu. Le Français, qui sera classé à la 67e place mondiale lundi, a dû rendre les armes contre plus fort que lui. Medvedev n’est pas un chico de 18 ans en train d’apprendre le métier, comme Carlos Alcaraz la veille. C’est un tout frais vainqueur de Grand Chelem qui conteste à Novak Djokovic la première place moniale. Dans les moments cruciaux, cela s’est vu, notamment quand le Russe a mené 4-1, puis 5-4 et a été placé sous pression sur son service au cours de la deuxième manche.

Le “penalty” raté par Gaston

Et dans les moments cruciaux, comme tous ceux qui savent provoquer la chance, Medvedev a aussi eu de la réussite. « Gagner le premier set a été un miracle », a-t-il déclaré à chaud. De fait, Gaston a servi pour le match à 5-4 en sa faveur et, à 40-0, le bouillant public avec lui, le volume 2 de son conte de fées parisien paraissant encore en voie de réalisation.

Gaston a balancé un service quasiment gagnant et a mal négocié le “penalty” en coup droit qui s’offrait à lui juste derrière. Sa chance était passée, mais il le savait pas encore. Au fil d’échanges atypiques, entre jeu d’échecs et fulgurances, Medvedev a fini par remporter ce set initial en une heure pile, non sans que Gaston sauve lui aussi deux balles de set de façon sublime.

13 aces à 1 pour Medvedev

Dans ce match brûlant, dont Medvedev avait manifestement anticipé le côté irrationnel, il était question de nerfs et d’attitude plus que de tactique et de technique.

Le service est bien le seul coup à avoir créé une différence importante. Avec 13 aces à 1, Medvedev a survolé ce secteur et créé une différence énorme dans une rencontre où il a seulement remporté 9 points de plus que son adversaire, et où sa première est descendue de bas dans le dernier jeu.

Hugo Gaston ne fera pas mieux que Guillaume Raoux, dernier qualifié Français à avoir atteint les quarts de finale au Rolex Paris Masters, en 1990. Il en avait gros sur la patate en quittant le court. Sûr que ces matches-là, un jour, bientôt, il pourra les faire basculer.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *