Intraitable, Zverev surclasse Medvedev et remporte son deuxième Masters

Intraitable du début à la fin, Alexander Zverev a nettement dominé un Daniil Medvedev un peu éteint (6-4, 6-4) pour remporter son deuxième Masters. Il remporte ainsi son 19ème titre au total et prend date pour 2022…

Alexander Zverev, ATP Finals 2021, Turin
  • L’information principale : Alexander Zverev a dominé Daniil Medvedev pour remporter son deuxième Masters.
  • Vous apprendrez aussi : Que l’Allemand a réussi une performance inédite depuis 1990.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que c’était le dernier match de l’année sur le circuit ATP (hors coupe Davis, donc).

On ne va pas se mentir, ça n’aura pas été la finale la plus emballante de l’histoire du Masters, assez décevante en tout cas en regard du prestige de l’affiche. La « faute » à un Daniil Medvedev un peu éteint, sans doute émoussé par l’énergie laissée en cours de ce Masters. La faute surtout à un Alexander Zverev intraitable de bout en bout et facilement vainqueur (6-4, 6-4 en h15) sans avoir à sauver la moindre balle de break, ce dimanche à Turin.

Déjà vainqueur la veille de Novak Djokovic au terme d’une demi-finale de très haut niveau, Zverev devient ainsi le quatrième joueur à dominer les n°1 et 2 mondiaux dans le dernier carré du tournoi des maîtres, le premier depuis Andre Agassi en 1990. Il devient par ailleurs le dixième joueur à s’imposer au moins deux fois au Masters (après 2018), fauchant l’herbe sous les pieds de Medvedev qui visait, pour sa part, une dixième victoire consécutive dans la grand-messe de fin de saison, laquelle l’aurait placé à portée de fusil du record de Djokovic (15).

Un palmarès majuscule

Mais cette fois, contrairement à leur demi-finale du Rolex Paris Masters de Bercy où il avait été surclassé, contrairement aussi à leur match en phase de poules où il avait été battu sur le fil au jeu décisif du dernier set, Zverev n’a pas raté son entame de match. Il a certes perdu les cinq premiers points mais c’était purement anecdotique : derrière, il a breaké dès le troisième jeu et conservé sans souci son avantage jusqu’au gain du premier set (6-4).

Scénario identique au deuxième set avec un break d’entrée réussi par Zverev sur une nouvelle faute en coup droit de Medvedev, décidément assez loin de son meilleur niveau. Le Russe, auteur d’un seul petit point gagnant dans le premier set, très souvent retourné par son adversaire qui lisait parfaitement sa première balle, a bien tenté d’appuyer sur le champignon dans le deuxième set. Son bilan statistique s’en est trouvé amélioré, mais le résultat inchangé : 6-4, à nouveau, pour Zverev qui a conclu sa masterclass par un ace sur deuxième balle, son huitième de la partie.

Alexander Zverev conclut ainsi une saison 2021 magnifique lors de laquelle il aura remporté 59 matches (un de plus que sa victime du jour) et décroché six titres, un record (un de plus que Djokovic et Ruud). Voilà son palmarès riche désormais d’un total de 19 titres, dont deux Masters, cinq Masters 1 000 et une médaille d’or olympique glanée cet été à Tokyo. Il ne lui manque plus qu’un Grand Chelem. Mais très franchement, avec un palmarès pareil et ce qu’il montre depuis quelques mois, ça n’est qu’une question de temps, non ?

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *