le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Medvedev reprend le pouvoir, aucun membre du Big 3 dans le Top 2 pour la première fois depuis 2003

Ce lundi, le Russe Daniil Medvedev est redevenu numéro un mondial, devant Alexander Zverev et Novak Djokovic.

Daniil Medvedev, Genève 2022 Daniil Medvedev, Genève 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Ce lundi 13 juin 2022 restera une date marquante dans le tennis masculin. La publication du nouveau classement ATP montre et bel et bien un changement plus qu’important dans la hiérarchie. En effet, le Russe Daniil Medvedev retrouve sa place de numéro un mondial, qu’il avait occupé pendant deux semaines entre fin février et début mars. Il devance désormais l’Allemand Alexander Zverev, numéro deux mondial pour la première fois de sa carrière. 

De son côté, le Serbe Novak Djokovic, qui perd ses points de l’édition 2021 de Roland-Garros (2000) remportée par ses soins, glisse en troisième position, son plus mauvais classement depuis novembre 2018 ! Par conséquent, pour la toute première fois depuis le 10 novembre 2003, aucun membre du Big 3 (Djokovic, Nadal, Federer) n’occupe une des deux deux premières places.

La Next Gen a pris le pouvoir en ce mois de juin 2022. Daniil Medvedev retrouve le sommet de la hiérarchie mondiale, et ce malgré sa défaite de ce dimanche en finale à ‘S-Hertogenbosch, contre la sensation Tim Van Rijthoven, qui gagne 99 places pour se retrouver 106e, le meilleur classement de sa carrière.

Ruud Top 5 pour la première fois

Autre changement à signaler dans le Top 10, Casper Ruud grappille une petite place pour se retrouver désormais cinquième, juste devant le Grec Stefanos Tsitsipas. C’est la première fois de sa carrière que le finaliste de Roland-Garros fait son entrée dans le Top 5. C’est le meilleur classement jamais atteint pas un joueur Norvégien.

Vainqueur du tournoi de Stuttgart, Matteo Berrettini reste dixième. Pour ce qui est du clan français, quatre de ses représentants connaissent une progression. Quart de finaliste à Stuttgart, Benjamin Bonzi gagne six places pour se retrouver 52e, le meilleur classement de sa carrière. Arthur Rinderknech en gagne cinq et est 55e. Quentin Halys progresse de deux positions et est 86e. Enfin, Benoît Paire, malgré son élimination d’entrée à Stuttgart, gagne une place et est 79e Numéro un français, Gaël Monfils reste 24e.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *