Simon n’a rien pu faire face à Karatsev à Moscou

En quarts de finale de l’ATP 250 de Moscou, Gilles Simon a été dépassée par la puissance d’Aslan Karatsev, tête de série numéro 1 du tournoi.

Gilles Simon, Melbourne, 2021

Pour la première fois en 2021, Gilles Simon avait aligné deux victoires consécutives. Malheureusement, le fameux dicton « jamais deux sans trois » a été (une nouvelle fois) démenti ce vendredi soir. Opposé à Aslan Karatsev (n° 2) et ses mollets aux allures de troncs d’arbres en quart de finale de l’ATP 250 de Moscou, le Français s’est incliné 6-4, 6-3 en 1 h 26.

Dernier Bleu en lice après l’élimination d’Adrian Manarino – brillant face à Andrey Andrey Rublev la veille – dans l’après-midi, le natif de Nice a tenu jusqu’à 3-3 dans l’acte initial. Breaké à 2-2, il est parvenu à débreaker dès le jeu suivant… avant de « craquer » une deuxième fois dans la foulée. Fort de cet avantage, son rival du soir a bouclé la manche en ne perdant plus aucun point sur son engagement.

Simon, trop bousculé sur ses deuxièmes balles

Malgré un break dès l’entame de la deuxième manche, Simon a fini par plier complètement sous la puissance du Russe. Menant 2-0, il a ensuite encaissé un 6-1 en perdant trois fois sa mise en jeu. Agressé sur ses secondes balles, il n’a gagné que 29 % des points derrière celles-ci tout au long du match, contre 64 % pour Karatsev dans ce domaine.

Actuellement 117e mondial, le Tricolore, 37 ans en décembre, est en quête de points pour faire son retour dans le Top 100. autre objectif, atteindre la barre des 500 matchs gagnés sur le circuit principal. Après cette campagne moscovite, il en compte 497.

En demi-finale, Aslan Karatsev a désormais rendez avec son compatriote Karen Khachanov (n° 3), vainqueur de John Millman (7-5, 7-6). L’autre affiche oppose Marin Cilic (n° 6) à Ricardas Berankis, respectivement tombeurs de Pedro Martinez (6-1, 6-2) et Adrian Mannarino (6-2,7-6).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *