Murray domine Sinner et s’offre sa plus belle victoire de la saison

ATP 250 de Stockholm | Tableau | Programme Andy Murray est bel et bien de retour. Invité par le tournoi de Stockholm, le 143e joueur mondial a éliminé au deuxième tour l’un des protagonistes de la saison sur dur, la tête de série numéro 1 et 10e joueur mondial, Jannik Sinner (7-6(4), 6-3). Comme souvent lors de ses dernières … Continued

Andy Murray, Rolex Paris Masters, 2021

ATP 250 de Stockholm | Tableau | Programme

Andy Murray est bel et bien de retour. Invité par le tournoi de Stockholm, le 143e joueur mondial a éliminé au deuxième tour l’un des protagonistes de la saison sur dur, la tête de série numéro 1 et 10e joueur mondial, Jannik Sinner (7-6(4), 6-3).

Comme souvent lors de ses dernières apparitions, Andy Murray a mis beaucoup de cœur à l’ouvrage et n’a pas cédé un pouce de terrain à son adversaire. Mais, contrairement à ces derniers mois, le Britannique n’a pas craqué sur les points importants, se montrant plus costaud face à la pression. Il n’a même pas concédé une seule fois son service.

Jannik Sinner a découvert à ses dépens l’ancien numéro 1 mondial. Sans-doute un peu émoussé physiquement après une saison bien remplie avec 45 victoires au compteur et 4 titres dans la besace, l’Italien a souvent craqué à l’échange cherchant à écourter la violence du bras de fer.

Emoussé, Sinner a explosé à l’échange

Le premier set a été très accroché et l’élève de Riccardo Piatti s’est offert la seule balle de break de la manche. Mais Murray veillait au grain et n’a pas laissé passer l’occasion. A cinq points à quatre dans le jeu décisif, Sinner a commis une double faute, donnant une balle de set sur un plateau. Le jeune Italien s’est tourné vers l’écran, mais le hawk-eye a confirmé l’annonce et Murray s’est chargé d’empocher la première manche sept points à quatre sur son service.

La deuxième manche a accentué la dynamique, avec un Sinner clairement touché. Murray s’est procuré six balles de break, alors que le 10e joueur mondial n’a pas réussi à se montrer dangereux sur le service adverse. Avec 25 fautes directes pour 19 coups gagnants, Sinner a implosé. Après deux titres conquis en indoor cette année à Sofia et Anvers, il cale pour la deuxième semaine de suite dès son entrée en lice. Au Rolex Paris Masters, c’est Carlos Alcaraz qui l’avait poussé vers la sortie prématurément.

Avec ce succès référence, Andy Murray montre qu’il grignote peu à peu du terrain sur les meilleurs joueurs de l’élite. A Vienne, il avait réussi à décrocher sa première victoire sur un top 20 depuis 2020 après dix tentatives, en renversant Hubert Hurkacz, alors, lui aussi, 10e mondial. Mais il avait eu besoin de trois sets pour s’imposer (6-4, 6-7(6), 6-3). L’ancien numéro 1 mondial retient vite. Contre Sinner, il a passé un nouveau cap en trouvant la clé en deux manches. Il affrontera Tommy Paul, tombeur de Taylor Fritz (N°5), en quarts de finale.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *