Berrettini ou Ruud, l’un de ces deux hommes disputera sa première finale en Masters 1000

A Madrid, un homme disputera sa première finale en Masters 1000. Respectivement tombeurs d’Alexander Bublik (7-5, 6-1) et Cristian Garín (5-7, 6-3, 6-0), Casper Ruud et Matteo Berrettini s’affronteront en demi-finale samedi. Les deux joueurs n’ont encore jamais dépassé ce stade dans cette catégorie de tournoi.

berrettini_madrid_2021

Rafa m’a énormément aidé ces dernières années, expliquait Casper Ruud, jeudi, en conférence de presse après sa victoire contre Stéfanos Tsitsipás, premier Top 5 accroché à son palmarès. Maintenant, je pense que j’arrive au point où je peux potentiellement jouer contre lui chaque semaine en fonction des tableaux. Donc je suis un peu plus un possible adversaire qu’un simple élève de son académie (la Rafa Nadal Academy, où Ruud s’entraîne depuis 2018). Mais, même s’il doit évidemment se concentrer sur sa carrière, il reste impliqué dans la mienne et continue à m’aider.”

Éliminé par Alexander Zverev ce vendredi, Rafael Nadal va peut-être avoir le temps de prodiguer quelques conseils au Norvégien. Vainqueur, lui, de son quart de finale, le natif d’Oslo va disputer sa troisième demi-finale en Masters 1000 après celle perdue contre Novak Djokovic à Rome l’an passé, et une deuxième face à Andrey Rublev le mois dernier à Monte-Carlo. Pour réussir cette performance, l’actuel 22e joueur mondial s’est défait du fantasque Alexander Bublik. 7-5, 6-1 en 1h09.

D’abord très serré, le duel entre Ruud, 22 ans, et Bublik, 23 printemps, s’est décanté en fin de manche initiale. A 6-5, le plus jeune a fini par faire craquer son rival du jour en s’offrant le set sur le premier break. Après un jeu long et accroché, à sa quatrième occasion de conclure. Régulier, explosif pour répondre, entre autres, aux amorties et à un service à la cuillère de son opposant, il s’est ensuite rapidement détaché.

Plus régulier, faisant des différences avec son lift de coup droit très lourd, Ruud a plié le second acte en 24 minutes. “Je me sens super bien, c’est ma troisième demi-finale de suite en Masters 1000 sur terre battue, a-t-il fait remarquer lors de la traditionnelle interview sur le court. Je joue le tennis de ma vie en ce moment, et j’en profite.

Malmené, Berrettini a enquillé 11 jeux de suite pour vaincre Garín

Pour tenter de disputer sa première finale dans cette catégorie de tournoi, Casper Ruud va défier Matteo Berrettini. Après des succès contre Fabio Fognini et Federico Delbonis, la tête de série numéro 8 a perdu son premier set du tournoi contre Cristian Garín. D’abord malmené, l’Italien est ensuite parvenu à prendre le dessus pour s’imposer 5-7, 6-3, 6-0 en 2h06 et se qualifier pour sa deuxième demi-finale en Masters 1000 après son beau parcours à Shanghai en 2019.

Breaké dès l’entame du match, Berrettini a égalisé dans la foulée. Mais face à l’habileté de son adversaire en retour de seconde balle, il a fini par céder une nouvelle fois, à 5-5. Quelques instants plus tard, à la fin du set, il affichait 29 % de points gagnés derrière son deuxième service. Trop faiblichon pour pouvoir espérer s’en sortir malgré sa puissance dévastatrice illustrée par 9 aces.

Rapidement distancé dans l’acte suivant, le natif de Rome se rapprochait dangereusement de la sortie. Battant au tempérament calme, bien que ses émotions bouillonnent parfois intérieurement, il n’a montré aucun signe d’abdication. Plutôt que de baisser les bras, il les accélérés pour déborder plus régulièrement le Chilien. Plus percutant derrière sa seconde balle, incisif à avec son coup droit lifté et variant les effets avec son slice de revers, il a pris l’avantage à l’échange. Au point de ne plus perdre le moindre jeu.

Mené 7-5, 3-1, il a infligé un 11-0 à sa victime du jour pour s’imposer 5-7, 6-3, 6-0. Dès le début de l’ultime round, il a su mettre un  gros coup sur la caboche de Garín en remportant un jeu aux allures bras de fer sur sa cinquième occasion de break. Sauvant deux opportunités de débreak dans la foulée, il a définitivement pris les commandes du duel. Impressionnant au service, comme souvent, le colosse romain a fait pétarder 14 aces, tout en haussant son pourcentage de points gagnés derrière sa seconde au fil de la rencontre (55 % dans le deuxième set, 38 % dans le troisième). Comme Casper Ruud, Matteo Berrettini vise désormais sa première finale en Masters 1000.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *