le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Nadal, décoré des mains du roi d’Espagne : “Ma carrière n’est pas terminée, loin de là”

Après avoir reçu une récompense des mains du roi d’Espagne Felipe VI, Rafael Nadal a déclaré qu’il espérait “que ce prix ne donne pas l’impression que sa carrière est terminée”.

Rafael Nadal et le roi Felipe VI / Alcala de Henares © AI / Reuters / Panoramic Rafael Nadal et le roi Felipe VI / Alcala de Henares © AI / Reuters / Panoramic

Pour lui, la retraite, ce n’est pas pour tout de suite. A l’heure où le Big Three a perdu l’un de ses membres, Roger Federer, qui jouera à la Laver Cup, cette semaine, les derniers matchs de sa carrière, Rafael Nadal précise qu’il n’est pas près de se retirer. Il reste. Et à l’entendre, pour longtemps, encore.

Mardi, le joueur de 36 ans a été récompensé du prix Camino Real, en reconnaissance de son “rayonnement et son exemplarité en tant qu’Espagnol”. Une récompense remis des mains du roi d’Espagne, Felipe VI.

“J’espère que ce prix ne donnera pas l’impression que ma carrière est terminée, loin de là, a-t-il lâché au moment de lire son discours de remerciement. Je n’ai pas l’intention de m’arrêter.”

Nadal s’envole pour la Laver Cup

“L’année a été particulière”, a tout de même lancé Nadal. Après avoir connu un incroyable début de saison, et deux titres du Grand Chelem à l’Open d’Australie, puis à Roland-Garros, l’Espagnol avait dû déclarer forfait avant les demi-finales de Wimbledon, touché à l’abdomen. A l’US Open, Nadal s’est arrêté en huitièmes de finale, éliminé par Frances Tiafoe.

“Recevoir une reconnaissance comme celle d’aujourd’hui me rend encore plus heureux, explique-t-il. Mon objectif est de continuer de faire briller l’Espagne dans le monde entier. ”

Après son élimination à l’US Open, Nadal déclarait qu’il était temps “de faire un reset”. Le champion espagnol attend un enfant avec sa femme Xisca. Il s’envole désormais pour Londres, pour y disputer la Laver Cup. Il n’a pour l’instant pris aucun engagement dans son calendrier au-delà de ce tournoi. Nadal n’a, d’ailleurs, aucun point à défendre jusqu’en janvier 2023.

A Londres, un autre événement majeur l’attend pour conclure cette année “particulière” : la retraite de son adversaire, et ami, Roger Federer.

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *