le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Rafael Nadal déclare forfait pour sa demi-finale à Wimbledon : “Je souffre d’une déchirure à l’abdomen”

Coup de tonnerre : Rafael Nadal a annoncé, jeudi en conférence de presse, son retrait de Wimbledon. “J’ai une déchirure dans le muscle de l’abdomen” a-t-il confirmé. Il devait disputer sa demi-finale, vendredi, contre Nick Kyrgios.

Rafael Nadal / Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic Rafael Nadal en conférence de presse / Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic

Fin de l’aventure pour Rafael Nadal à Wimbledon. Après 24 heures de doutes, et une victoire obtenue à l’arrachée en cinq sets contre Taylor Fritz, la veille, en quarts de finale, le champion espagnol, touché aux abdominaux, a annoncé jeudi, en conférence de presse, son retrait du tournoi londonien.

Nadal, vainqueur des deux premiers Majeurs de l’année, devait disputer les demi-finales de Wimbledon, vendredi, contre Nick Kyrgios. “Je dois me retirer du tournoi” a-t-il lâché en tout début de conférence de presse.

“Tout le monde a vu que je souffrais aux abdominaux, hier, a expliqué Nadal. Cette douleur s’est confirmée. Je souffre d’une déchirure dans le muscle de l’abdomen. J’ai passé la journée à réfléchir à la bonne décision à prendre. Cela n’a pas de sens d’y aller (en demie). Même si j’ai essayé, plusieurs fois dans ma carrière, de continuer de jouer malgré des circonstances compliquées, cette fois-ci, la blessure s’aggraverait. Cela irait de pire en pire. Je suis vraiment triste de devoir annoncer cela.”

J’ai passé la journée à réfléchir à la bonne décision à prendre. Cela n’a pas de sens d’y aller

Rafael Nadal

Plus tôt dans la journée, le journal espagnol Marca annonçait que l’Espagnol souffrait d’une déchirure de sept millimètres. Après ce forfait, Nadal ne pourra donc pas réaliser le Grand Chelem calendaire. Il était pourtant, pour la première fois de sa carrière, en mesure de réaliser une pareille performance. “Je n’y pensais même pas”, a-t-il balayé.

“J’ai pris cette décision car je pense que je ne peux pas remporter deux matchs consécutifs dans ces circonstances, a soufflé Nadal. Je ne peux pas servir. Par respect envers moi-même, je ne veux pas y aller. La chose la plus dangereuse qui pourrait stopper ma carrière, aujourd’hui, c’est de penser que les choses vont de mieux en mieux. Mon bonheur personnel compte plus que les titres. Je ne peux pas risquer de jouer ce match et de passer deux ou trois mois hors des courts.”

Kyrgios en finale d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière

C’est la cinquième fois de sa carrière que Nadal est contraint de renoncer en cours de Grand Chelem. En 2016, il avait notamment déclaré forfait au troisième tour de Roland-Garros. “Je jouais à un haut niveau, j’avais me chances de gagner, a-t-il soufflé. Cela fait très mal.” Son abandon propulse Kyrgios en finale de Wimbledon. L’Australien y disputera sa première finale d’un Grand Chelem, contre Novak Djokovic ou Cameron Norrie, qui s’affrontent vendredi.

Par respect envers moi-même, je ne veux pas y aller

Rafael Nadal

Nadal confiant pour un retour sur dur aux États-Unis

Mercredi, lors de son match contre Fritz, l’Espagnol avait pris un temps mort médical au deuxième set, après une première alerte aux abdominaux, à 3-3. “Les choses ont commencé à s’empirer à ce moment-là”, a-t-il lancé. Au moment où Nadal s’est engouffré dans le vestiaire pour se faire soigner, son père, Sebastian, et l’agent du joueur, lui ont alors demandé d’abandonner. Nadal a refusé. Jusqu’à gagner la rencontre, après 4h20 de jeu. “Rester dans le match était la meilleure décision à prendre, a-t-il tenu à souligner. J’ai gagné. Je n’avais pas envie de me retirer en plein milieu d’un quart de finale. Dans un sens, je suis fier.”

Cette blessure le diminuait “depuis environ sept jours” a-t-il révélé, en confirmant qu’elle s’était aggravée dans des proportions fatales en cours de deuxième manche contre Fritz.

Mi-juin, lors du tournoi de Majorque, avant Wimbledon, Nadal avait annoncé vouloir disputer le Masters 1000 de Montréal (5-14 août), et l’US Open (29 août-11 septembre). Le Masters de Cincinnati (13-21 août), est peut-être devenu un objectif plus raisonnable pour un retour à la compétition car Nadal devrait être absent des courts entre trois à quatre semaines.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.