Djokovic domine Ruud et entame parfaitement la conquête d’un sixième Masters

Après une entame timide, Novak Djokovic est monté en puissance face à Casper Ruud pour s’imposer en deux manches 7-6(4), 6-2 et recevoir son trophée de patron du tennis mondial.

Novak Djokovic, Masters 2021

ATP Finals 2021 | Poules | Programme

  • L’information principale : Novak Djokovic a réussi ses débuts au Masters 2021 en dominant Casper Ruud.
  • Vous apprendrez aussi : Le Serbe a soulevé le trophée de numéro 1 mondial pour la septième fois à la fin du match.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour mesurer la confiance dégagée par Djokovic.

Novak Djokovic a débuté sereinement sa quête d’un sixième titre record au Masters, où il ne s’est plus imposé depuis 2015. Pour son premier match de poules, le Serbe a d’abord été bousculé par Casper Ruud, avant de hausser son niveau de jeu et de s’imposer en deux sets, 7-6(4), 6-2. A l’issue de la rencontre, Djokovic s’est vu remettre le trophée de numéro 1 mondial pour la septième fois. Il a officiellement battu le record de Pete Sampras il y a deux semaines à Paris.

La première affiche du groupe vert de ces ATP Finals 2021 disputés à Turin offrait une affiche à priori déséquilibrée entre Novak Djokovic, qui participe au tournoi des Maîtres pour la quatorzième année, et Casper Ruud, qui fait sa première apparition. « Je sais que je peux le gêner », avait déclaré le huitième joueur mondial avant la rencontre, se remémorant ses deux balles de set obtenues lors de leur seul affrontement précédent, en demi-finale de Rome en 2020, remporté deux set à zéro par le Serbe.

Ruud a tenu un set, avant de voir Djokovic hausser son niveau

Casper Ruud a tenu parole. Jouant crânement sa chance, il a pris d’entrée le service de Djokovic sur un premier jeu timide du Serbe, qui a mis quelques jeux pour s’adapter à un court jugé très rapide par les joueurs. Sur la balle de break, le numéro un mondial a d’ailleurs trébuché sur un lob. S’il a réussi à récupérer sa raquette et à reprendre le jeu, cette chute a permis à Ruud de rentrer dans le court, de le prendre de vitesse en jouant dans le contre-pied pour prendre le contrôle du tableau d’affichage.

Mené, Djokovic est resté calme et malgré quelques fautes inhabituelles, il est resté en embuscade le temps de parfaire quelques réglages. A 3-2, il a changé d’attitude au retour. Plus mobile, il a trouvé la juste carburation et une bonne profondeur de balle pour prendre l’avantage dans l’échange et attaquer plein coup droit adverse faisant craquer Ruud. Sous pression, le Norvégien s’est effondré sur la première balle de break du match contre lui en commettant une double faute.

Casper Ruud, Masters 2021
Casper Ruud, Masters 2021, AI / Reuters / Panoramic

Djokovic en contrôle

A 6-5, au cours d’un jeu de service spectaculaire, où Djokovic a fait preuve d’une défense incroyable, Ruud ne s’est pas démonté et a appuyé un peu plus ses balles pour écarter deux balles de set. Les deux joueurs ont donc laissé la première manche se décider au tie-break. Au moment crucial, à cinq points à quatre, Ruud a été rattrapé par la pression sur ses deux points de services. Résultat : deux premières balles dans le filet, une faute directe en revers et des balles trop neutres, qui ont donné tout loisir à Djokovic d’empocher la première manche sur une accélération de coup droit.

En début de deuxième manche, le numéro un mondial a profité de la baisse de tension pour maintenir son étau et prendre le service de Ruud d’entrée. Serein et en contrôle, Djokovic a délivré une copie quasi parfaite sur son engagement dans ce deuxième acte : 95% de premières balles et 3 points concédés seulement. L’addition a été salée pour le Norvégien, qui n’a pas pu effacer les deux balles de break contre lui.

Djokovic au septième ciel et « le rêve continue »

Avec cette première victoire en poche sans perdre un set, Djokovic prend la tête du groupe vert. Après ce succès, il s’est vu remettre le trophée de numéro un mondial sur le court et s’est adressé en Italien au public turinois. « Je me sens toujours comme dans ma deuxième maison en Italie », a déclaré le Serbe, qui a notamment travaillé avec Riccardo Piatti.

Avant de répondre à une questions sur le record de sept années achevées au sommet du tennis mondial : « C’est l’une des choses les plus difficiles à faire dans notre sport de terminer l’année numéro un mondial, il faut très bien jouer toute l’année sur les différentes surfaces. Je suis très content et je partage ce trophée avec ma famille et mon équipe qui m’ont aidé à en arriver là. »

« J’étais petit, j’avais quatre ou cinq ans quand j’ai vu Pete Sampras gagner sa première finale à Wimbledon, s’est souvenu le Serbe. C’est pour moi la première image de tennis et je suis tombé amoureux de ce sport. J’ai demandé à mon père pour qu’il m’achète une raquette. Je rêvais de rencontrer Pete Sampras et aujourd’hui je suis là avec ce trophée de numéro 1 mondial pour la septième fois, une de plus que lui. C’est quelque chose d’incroyable. » Et de préciser : « Pour moi, le rêve continue et j’espère jouer encore quelques années ».

Le deuxième match de ce groupe, entre Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev, aura lieu lundi à 21 heures.

CLASSEMENT DU GROUPE VERT

  1. Djokovic, 1-0 (sets : 2-0)
  2. Tsitsipas, 0-0 (sets : 0-0)
  3. Rublev, 0-0 (sets : 0-0)
  4. Ruud, 0-1 (sets : 0-2)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *