Désillusion pour Sinner et Auger-Aliassime, sortis dès le deuxième tour à Toronto

Les deux benjamins du Masters 1000 de Toronto, Félix Auger-Aliassime et Jannik Sinner, ont tous les deux pris la porte dès leur entrée en lice. Le Canadien a été surpris par Dusan Lajovic en deux sets (7-5, 6-4). L’Italien a pioché face à James Duckworth après son titre à Washington (6-3, 6-4).

Félix Auger-Aliassime à Toronto 2021

Les Canadiens qui se pressaient pour apercevoir les jeunes phénomènes du circuit, Félix Auger-Aliassime et Jannik Sinner repasseront. Devant son public, Auger-Aliassime, tête de série numéro 9, a été sorti au deuxième tour par Dusan Lajovic (44e) en deux manches (7-5, 6-4). Trois jours après son 21e anniversaire, FAA n’a pas pu prolonger la fête, malgré un match accroché.

Pour la deuxième fois en autant de rencontres, le protégé de Frédéric Fontang et Toni Nadal s’est incliné face au Serbe, redoutable dans un grand jour. Lajovic s’est révélé plus réaliste sur les points décisifs. De l’autre côté du filet, Auger-Aliassime a fait preuve de nervosité offrant même le break sur un plateau à 5-5 avec une double-faute. Dans le deuxième acte, Lajovic s’est détaché dès le troisième jeu.

Le Canadien n’a eu que deux balles de break à se mettre sous la dent pendant 1h39, soit la durée du match. Et les deux sont arrivées dans la deuxième manche. La première a été effacée en deux coups de raquette par le Serbe, puis la seconde a été gâchée par FAA sur un retour trop forcé. Lajovic affrontera au prochain tour l’un des hommes forts de l’été, Casper Ruud, vainqueur à Bastad, Gstaad et Kitzbühel.

Quant à Auger-Aliassime, il n’a remporté qu’un match depuis sa très belle quinzaine à Wimbledon et son premier quart de finale en Grand Chelem. Les espoirs canadiens reposent désormais sur Denis Shapovalov, seul représentant du drapeau à la feuille d’érable encore en lice.

Sinner a pioché physiquement après son titre à Washington

Engagé sur les courts en même temps que le Canadien, Jannik Sinner a vécu la même désillusion après 1h16 de jeu. L’Italien a manifestement subi le contrecoup de sa victoire à l’ATP 500 de Washington. Quarante-huit heures seulement après avoir soulevé le plus beau titre de sa jeune carrière, l’Italien de 19 ans était de retour sur les courts face à James Duckworth. L’Australien, de dix ans son aîné, a profité du manque de punch du nouveau 15e joueur mondial pour s’imposer (6-3, 6-4).

Sinner a rapidement montré des signes de fatigue physique en faisant des flexions entre les points. Régulièrement en retard dans ses frappes, le natif du Sud-Tyrol a perdu son service dès le quatrième jeu sur la première occasion adverse. Mené 4-2, il a pris un coup de massue après la perte de deux balles de break.

Derrière, Duckworth n’a plus été inquiété sur son service, alignant les jeux blancs et remportant un total de 20 points consécutifs jusqu’à 4-3 dans la deuxième manche. L’Australien venait de prendre les devants et Sinner a raté sa seule occasion de débreaker. Sinner, habituellement impassible, a terminé le match en passant ses nerfs sur sa raquette après une ultime faute directe en coup droit.

Pour la deuxième fois de sa carrière seulement, Duckworth réussit à remporter deux matchs consécutifs en Masters 1000. La passe de trois sera difficile puisqu’il affrontera au troisième tour, la tête de série numéro 1, Daniil Medvedev.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *