le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Bautista Agut met fin à la belle histoire de Misolic à Kitzbühel et remporte son deuxième titre de l’année

Roberto Bautista Agut a remporté le onzième titre de sa carrière à Kitzbühel (6-2, 6-2) contre Filip Misolic. Le conte de fée de l’Autrichien s’arrête-là.

Bautista Agut / Madrid 2022 © AI / Reuters / Panoramic Bautista Agut / Madrid 2022 © AI / Reuters / Panoramic

L’histoire du titre de Roberto Bautista-Agut à Kitzbühel et tout autant celle de Filip Misolic. Peut-être que l’on retiendra même plus l’histoire du 205e mondial, wild-card de 20 ans, qui a disputé la première finale de sa carrière, samedi. Avant le tournoi, Misolic n’avait jamais remporté de rencontre sur le circuit principal.

Cette fois-ci, la marche a été un peu (beaucoup) trop haute pour l’Autrichien. Bautista-Agut l’a étouffé en deux sets (6-2, 6-2), et c’est toute l’expérience de l’Espagnol, aussi, qui a joué.

Le 20e mondial de 34 ans, passé pro en 2005 quand Misolic est lui devenu professionnel en 2019, vient d’obtenir le 11e titre de sa carrière. Son deuxième de l’année, après celui de Doha, en février. Le conte de fée de Misolic s’arrête-là.

Ce conte-là aura duré de longs jours et même de longues heures pour Misolic. L’Autrichien s’est qualifié pour la finale… le jour-même, juste avant le début de la rencontre ! Sa demi-finale contre Hanfmann, débutée vendredi, s’est terminée le matin-même, avoir avoir été suspendue.

Misolic adulé par le pubic de Kitzbühel

Peut-être plus en jambes, Bautista Agut a breaké dès la deuxième mise en jeu de l’Autrichien. La chance de Misolic est arrivée dans la foulée : deux balles de break, manquées. L’Espagnol n’a plus tremblé, ensuite, pour conclure la manche.

Même scénario dans le deuxième set. Après un break de l’Espagnol sur la deuxième mise en jeu de Misolic, l’Autrichien a obtenu une nouvelle balle de break… une nouvelle fois sauvée par le n°20 mondial. Misolic a, au moins, réussi à créer l’émulation dans les tribunes sur chaque jeu remporté, ensuite. Comme tout au long du tournoi. Bautista Agut a dû garder la tête froide pour décrocher le trophée.

Le vétéran aura été plus fort que le novice. Misolic termine lui sa folle semaine avec, au moins, de belles images en tête : il est désormais adulé par le public de Kitzbühel.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.