le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Carreño Busta remporte son premier Masters 1000 à Montréal à l’issue d’un parcours exceptionnel

Pablo Carreno Busta a remporté la finale à Montréal (3-6, 6-3, 6-3) dimanche contre Hubert Hurkacz.

Pablo Carreño Busta, Montréal 2022 Pablo Carreño Busta, Montréal 2022 | © AI / Reuters / Panoramic

Il était écrit que ce Masters 1000 de Montréal ferait place à un vainqueur inattendu, après les éliminations d’entrée de Medvedev, Alcaraz, Tsitsipas et Rublev. Kyrgios semblait dans la forme de sa vie, mais il a trouvé plus fort que lui en Hurkacz, tête de série n°8, en quart de finale. Hurkacz, dernier rescapé à avoir déjà gagné ce type de tournoi (Miami 2021), avait aussi une bonne tête de vainqueur, surtout après avoir écœuré Casper Ruud (N.4) en demi-finale. C’est finalement le 23e mondial Pablo Carreño Busta qui a émergé de la meute pour gagner son premier Masters 1000 en carrière.

Le médaillé de bronze des Jeux de Tokyo il y a un an a remporté dimanche, deux manches à une (3-6, 6-3, 6-3), la finale face au Polonais Hubert Hurkacz. Une drôle de finale où 100% des balles de break ont été converties : une pour Hurkacz au premier set, une pour Carreño Busta au second, et deux pour l’Espagnol au troisième, qui a terminé sur un retour dans les pieds du Polonais, à court de solutions et auteur d’un inhabituel service-volée.

Carreño Busta : “J’ai travaillé très dur”

En totale maîtrise au premier set, Hurkacz semblait en mesure de maintenir son taux invraisemblable de 100% de victoires en finale sur le circuit ATP. Contrarié du retour de Carreño Busta dans le match, il a eu du mal à maîtriser sa frustration, malgré, une nouvelle fois, un toilet break de dix minutes avant le troisième set.

“C’est une sensation incroyable de gagner ce trophée, c’est le plus grand titre de ma carrière, a commenté Carreño Busta auprès du public. J’ai travaillé très dur, ce n’était pas ma meilleure saison jusqu’ici, mais j’ai toujours gardé confiance en moi, mon jeu et mon équipe.”

14e mondial lundi

Âgé de 31 ans, le joueur espagnol va passer de la 23e à la 14e place mondiale au classement ATP lundi. C’est le septième titre de sa carrière. Il avait disputé une finale cette saison, à Barcelone contre Carlos Alcaraz.

Carreño Busta aura réalisé un parcours exceptionnel en dominant coup sur coup l’Italien Matteo Berrettini, tête de série n°11 (6-3, 6-2), le Danois Holger Rune (6-0, 6-3), l’Italien Jannik Sinner, tête de série n°7 (6-2, 6-4), le qualifié Jack Draper (7-6 [4], 6-1), le Britannique Daniel Evans (7-5, 6-7 [7], 6-2) et enfin Hurkacz.

Ce trophée fait écho à ce vieux tweet de Nick Kyrgios affirmant, en 2020, que Carreño Busta ne serait pas dans le Top 50 si la terre battue n’existait pas. Quelques semaines plus tard, l’Espagnol atteignait sa deuxième demi-finale à l’US Open en carrière.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.