Brooksby, demi-finaliste à Washington, confirme son épatante éclosion

Impérial face à John Millman (6-1, 6-2), Jenson Brooksby file en demi-finales à Washington. Ce sera face à Jannik Sinner.

Jenson Brooksby - Washington 2021

Jenson Brooksby continue d’impressionner sur le circuit ATP. Finaliste il y a quelques semaines à Newport, aux dépens de Kevin Anderson, l’Américain de 20 ans s’est qualifié pour la première demi-finale de sa carrière sur un tournoi ATP500, à Washington.

En quart de finale, il a livré un récital face à John Millman, 43e mondial, en l’emportant en deux manches sèches, 6-1, 6-2.

En 1h07, Jenson Brooskby a écœuré son adversaire australien, qui n’a jamais trouvé la solution. L’Américain lui a toujours fait jouer le coup de plus et défendu merveilleusement sur des points qui semblaient lui échapper. Cinq balles de break converties sur sept, 88% de points derrière sa première balle, un slice à deux mains délicieux, il ne pouvait pas arriver grand chose au finaliste du tournoi de Newport.

Depuis le début de la semaine, le prometteur américain n’a perdu aucun set et a notamment éliminé la tête de série numéro 2, Félix Auger-Aliassime. Il peut désormais attendre sereinement son adversaire en demi-finales : ce sera Jannik Sinner (N°5) ou Steve Johnson.

Une saison 2021statistiquement hallucinante

310e joueur mondial en janvier 2021, Jenson Brooksby réalise jusqu’ici une saison assez dingue, en remportant notamment trois tournois Challenger (Potchefstroom, Orlando, Tallahassee) et atteignant la finale à Cleveland. Il s’est également distingué par une demi-finale dans un tournoi Future à Villena, en Espagne.

Sur le circuit ATP, l’Américain a intégré le tableau principal de Roland-Garros en sortant des qualifications. Il s’est incliné au premier tour face au Russe Aslan Karatsev en trois manches (6-3, 6-4, 6-4). Plus récemment, il a atteint la finale du tournoi de Newport, sur gazon, en s’inclinant face à Kevin Anderson en finale (7-6, 6-4). Son ratio victoires/défaites en 2021 laisse sans voix : 38 victoires pour seulement 8 défaites.

Grâce à ce succès face à John Millman, Brooksby prend provisoirement la 99e place mondial et intègre donc le top 100. Au vu de ses résultats récents et de sa confiance inaltérable, cette place ne sera pas une fin en soi pour l’Américain. Le voir à l’US Open, de quelques manière que ce soir, serait tout sauf une surprise.

Le spectacle propose par Brooksby a été salué par Andy Murray. Peu après le quart de finale de Washington, il s’est exprimé sur Twitter pour vanter les mérites du futur demi-finaliste : “Jenson Brooksby est le genre de joueur que j’aime regarder. Beaucoup de variété, un QI tennis élevé, génial en défense. Son slice et sa volée de revers sont presque identiques à ceux de Florián Mayer.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *