Zverev confie ressentir une « paix intérieure » et vise la victoire en Australie

Alexander Zverev s’est confié dans une interview à la chaîne allemande ZDF, aussi bien sur sa vie personnelle que sur ses objectifs sportifs.

Alexander Zverev, sportif allemand de l'année 2021

Dimanche, la chaîne de télévision allemande ZDF a élu Alexander Zverev sportif allemand de l’année. Vainqueur des Jeux Olympiques, du Masters de Turin, mais aussi des tournois d’Acapulco, Madrid, Cincinnati et Vienne, le numéro trois mondial, âgé de 24 ans, a vécu l’une des plus belles saisons de sa carrière. À l’occasion de la remise des prix, Zverev a confié que l’apaisement dans sa vie privée l’avait grandement aidé.

« Je suis plus âgé. J’ai eu beaucoup d’événements dans ma vie qui m’ont provoqué des problèmes. J’ai commencé à apprendre et à gérer cela, à ressentir une paix intérieure. Maintenant, c’est comme ça : chaque décision que je prends est une décision de moi-même. À un jeune âge, je n’avais aucun contrôle sur ce qu’on faisait pour moi »

Ces dernières années, le joueur allemand a cumulé les problèmes hors-court, avec l’arrêt de ses collaborations avec Juan Carlos Ferrero puis Ivan Lendl, un test positif au Covid-19 lors de l’Adria Tour qui avait causé la polémique, la bataille juridique avec son premier manager Patricio Apey, et surtout les accusations de violences conjugales de son ex-petite amie Olga Sharypova.

Alexander ZVEREV – © Panoramic

Zverev : « Gagner des Grands Chelems et devenir numéro un mondial »

« Je me suis battu pendant un an, également auprès de l’ATP, pour qu’une enquête soit ouverte. Je suis content que l’enquête arrive désormais à sa fin. On m’a dit que tout ça ne tardera pas. Nous menons également des actions fortes en justice en Russie contre elle », a expliqué le joueur allemand, qui est également devenu père d’une petite fille en avril 2021, qu’il a eue avec une femme (Brenda Patea) dont il est séparé.

Malgré cette vie personnelle bien agitée, Alexander Zverev a vécu une belle saison sur le plan sportif et espère faire bien mieux en 2022. « Je me suis fixé comme objectif de sortir plus fort de moments comme celui-ci. Si à la fin, vous ne croyez pas en vous-même, qui va le faire ? Il y en a deux que je n’ai pas encore atteints : gagner des tournois du Grand Chelem et devenir numéro un mondial. J’espère que tout cela peut déjà se produire en Australie. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *