Abonnez-vous à la newsletter

Il n’y a plus de Français en simple aux Petits As

Ophélie Boullay, chez les filles, et Lenny Petit, chez les garçons, ont quitté les Petits As de Tarbes en huitièmes de finale, ce jeudi.

Lenny Petit, 2022 © Tennis Majors

Aucune joueuse, ni aucun joueur Français ne succèdera à Mathilde Ngijol Carré au palmarès des Petits As cette année. Les deux derniers représentants tricolores en simple ont été éliminés au stade des huitièmes de finale, jeudi, aux termes de rencontres à sens unique, de ces championnats du monde officieux des moins de 14 ans comptant pour le circuit Tennis Europe.

L’ambiance était même quelque peu à la sinistrose, à la mi-journée, quand le Français Lenny Petit, tête de série n°6, venait d’encaisser un 6-0 face à l’Américain Carel Ngounoue (N.10), ceci alors qu’Ophélie Boullay venait elle même de quitter le tableau féminin sur un 7-5, 6-0, face à la Russe Alisa Oktiabreva (N.16).

35 joueuses et joueurs pour la France au premier tour

Petit, aussi démonstratif que frustré par le cours des événements, a haussé son niveau au cours de quelques séquences de la deuxième manche mais n’a pu éviter une sortie de route (6-0, 6-2) dû au rythme et à l’agressivité constante du petit frère de Clervie Ngounoue, finaliste chez les filles en 2020.

Boullay et Petit font partie des rares joueurs de leur catégorie à évoluer avec un revers à une main, ce qui constitue une autre forme de perte pour le Mondial Lacoste.

Dix-huit joueuses ont tenté leur chance au premier tour, pour trois qualifiées au deuxième (Boullay mais aussi Ellejah Inisan et Cindy Langlais) et une seule en huitième de finale. Dix-sept joueurs étaient en lice dans le simple garçons, pour six qualifiés au deuxième tour (Petit et Lucas Bazin, Antonin Witz, Timéo Trufelli, Moïse Kwame et Lilian Christophe Chidekh) et un seul en huitièmes de finale.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.