le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Billie Jean King Cup : La finale opposera la Russie à la Suisse

La première finale de l’histoire de la Billie Jean King Cup opposera la Russie, vainqueure 2-1 face aux USA, à la Suisse, qui a dominé l’Australie 2-0.

Belinda Bencic et l'équipe de Suisse, Billie Jean King Cup 2021 Belinda Bencic et l’équipe de Suisse, Billie Jean King Cup 2021 – © AI / Reuters / Panoramic

La première Billie Jean King Cup de l’histoire pourrait revenir à la Russie ou à la Suisse. Les deux nations se sont qualifiées ce vendredi pour la finale de la compétition par équipe féminine. Liudmila Samsonova a ouvert la voie aux Russes en battant l’Américaine Sloane Stephens. La 40e joueuse mondiale s’est imposée 1-6, 6-4, 6-3 en 1h56 contre l’ancienne gagnante de l’US Open, retombée au 63e rang mondial. Complètement dominée dans le premier set, où elle a perdu son service à 0-0, 3-1 et 5-1 pendant que Stephens ne perdait que deux points sur sa mise en jeu, Samsonova a complètement inversé la tendance ensuite.

Dans un deuxième set serré, où les deux joueuses ont tenu leur service sans trop de problèmes jusqu’à 4-4, la Russe a breaké au meilleur des moments pour mener 5-4, et conclure sur un jeu blanc. Dans le troisième, c’est Stephens qui s’est réveillée et a breaké en premier, mais elle a perdu son service dans la foulée (1-1), puis a manqué deux balles de 3-1, avant de perdre sa mise en jeu à 2-2 et 5-3, et donc laisser la Russie prendre le premier point.

Collins a redonné espoir aux USA

Danielle Collins a permis aux Américaines de continuer à rêver d’un succès dans cette Billie Jean King Cup 2021, après sa belle victoire sur la n°12 mondiale Anastasia Pavlyuchenkova ! La Floridienne s’est imposée 6-7, 7-6, 6-2 après un combat de 2h44 que la Russe a terminé exténuée, et a remporté ainsi sa deuxième victoire en deux matchs face à cette redoutable adversaire, après le quart de finale de l’Open d’Australie 2019. Cette rencontre a été intense et serrée pendant les deux premiers sets, avant que Collins ne prenne un avantage physique et tennistique sur la finaliste du dernier Roland-Garros. 

Dans le premier set, Pavlyuchenkova a pris les devants en menant 4-1, mais Collins est parvenue à revenir à 5-5 après avoir sauvé trois balles de set. Pas abattue par ce coup du sort, la Russe a réussi à remporter le tie-break 11-9, en manquant encore trois nouvelles balles de set, pendant que l’Américaine en ratait une à 9-8. Collins a immédiatement réagi en breakant d’entrée de deuxième set, mais Pavlyuchenkova n’a rien lâché et a recollé à 2-2. Les deux joueuses ont ensuite alterné les jeux les balles de break et les jeux blancs, et tout s’est encore décidé au tie-break, où cette fois l’Américaine a déroulé en le gagnant 7-2. Le début de la fin pour la n°12 mondiale, qui a manqué une balle de break dans le premier jeu du troisième set, et a ensuite craqué, en perdant son service à 2-1 et 5-2 sans avoir la moindre occasion de revenir.

Anastasia Pavlyuchenkova et Danielle Collins, Billie Jean King Cup 2021 – © CTK Photobank / Panoramic

Un double maîtrisé par les Russes

Après avoir partagé les deux simples avec les Américaines, les joueuses d’Igor Andreev ont fait la différence lors du double décisif avec la victoire de Veronika Kudermetova et Liudmila Samsonova sur Shelby Rogers et Coco Vandeweghe. Une rencontre qui a vu les deux paires se neutraliser durant les quatre premiers jeux mais les Russes ont su convertir leur deuxième balle de break pour mener quatre jeux à deux. Après avoir manqué une occasion de prendre un double break d’avance puis avoir écarté deux balles de débreak, Veronika Kudermetova et Liudmila Samsonova ont conclu le premier set sur un jeu blanc.

La deuxième manche a démarré par un échange de breaks dont les Russes ont su sortir victorieuses pour mener quatre jeux à un. Dès lors, les deux équipes n’ont pas montré une grande solidité au service mais aucune opportunité de prendre le service des adversaires n’a pu être concrétisée. Au moment de servir pour le match, Veronika Kudermetova et Liudmila Samsonova ont vu Shelby Rogers et Coco Vandeweghe mettre toutes leurs forces dans la bataille et avoir quatre balles pour effacer leur break de retard. Toutefois, les deux Russes ont résisté avant de conclure sur leur première balle de match (6-3, 6-3 en 1h14’). La Russie va ainsi disputer sa douzième finale dans la compétition face à la Suisse.

Bencic et Teichmann trop solides pour l’Australie

Les Suissesses ont en effet dominé l’Australie 2-0 pour rejoindre la Russie en finale de la Billie Jean King Cup. Jil Teichmann s’est montrée très appliquée pour apporter le premier point à son équipe face à Storm Sanders. L’Australienne, en six jeux disputés dans la première manche, n’a pu marquer que trois points. Avec trois breaks et trois jeux blancs consécutifs pour conclure le premier set, Jil Teichmann a pris un ascendant très solide sur la 131e mondiale et l’a confirmé d’entrée de deuxième manche avec le break pour mener trois jeux à rien malgré une balle de débreak écartée.

A l’orgueil, Storm Sanders a effacé son break de retard pour revenir à trois jeux partout. Néanmoins, la Suissesse a repris l’avantage pour mener cinq jeux à trois et servir pour le match. L’Australienne a tenté de retarder l’échéance et a eu deux opportunités d’effacer son retard. Mais Jil Teichmann était d’un autre avis et, après être revenue à hauteur, a conclu à sa première balle de match (6-0, 6-3 en 1h05’).

Billie Jean King Cup 2021 – Finals – Belinda Bencic – © AI / Reuters / Panoramic

Opposée à Ajla Tomljanovic dans le duel des numéros 1, Belinda Bencic a mis fin au suspense avec une victoire rapide en deux manches. La 17e mondiale a parfaitement lancé le match avec un break blanc d’entrée pour mener trois jeux à rien. L’Australienne a su répliquer en effaçant son jeu de service de retard avant de céder une deuxième fois. Belinda Bencic a alors serré le jeu pour conclure le premier set de manière autoritaire, sur un nouveau jeu blanc. 

La Suissesse a tapé du poing sur la table dès le premier jeu de la deuxième manche en prenant à nouveau le service d’Ajla Tomljanovic. Cette dernière n’a pas eu l’occasion de mettre Belinda Bencic sous pression, la 17e mondiale tenant solidement son service avant d’aller chercher un deuxième break. Sur un jeu blanc, la numéro 1 de l’équipe Suisse a pu mener cinq jeux à deux et ainsi servir pour le match. Sans trembler et à sa première occasion, elle a mis fin au suspense pour envoyer la Suisse en finale (6-3, 6-2 en 1h10’).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.