Karolina Pliskova en 2020 : Un triplé et des Grands Chelems à oublier

Retour sur l’année 2020 de Karolina Pliskova. Commencée par un troisième titre à Brisbane, elle aura été marquée par les échecs de la Tchèque en Grand Chelem.

Karolina Pliskova

Karolina Pliskova court toujours après son premier titre en Grand Chelem. Mais la reine de l’ace termine l’année dans le Top 10 pour la cinquième fois d’affilée.

  • Son classement fin 2019 : 2
  • Son classement fin 2020 : 6
  • Bilan de l’année : 14 victoires, 8 défaites
  • Titres : 1

Meilleure performance : Sacrée à Brisbane

Pliskova a débuté l’année avec un troisième titre à Brisbane, en éliminant la triple vainqueure de Grand Chelem, Naomi Osaka, en demi-finale. Elle a ensuite battu Madison Keys en finale en trois sets. A 5-3 dans le troisième set, elle a vu son avance s’évaporer mais a remporté les deux derniers jeux pour s’imposer 7-5. En septembre, la Tchèque a atteint la finale à Rome. Mais elle a dû abandonner à cause d’une blessure à la jambe.

Meilleur Grand Chelem : un 3e tour à Melbourne

La joueuse de 28 ans a atteint le troisième tour de l’Open d’Australie, où elle s’est inclinée sur deux jeux décisifs face à Anastasia Pavlyuchenkova.

Karolina Pliskova, 2020 Australian Open

Le grand moment de sa saison : Son titre à Brisbane

Sans aucun doute, le meilleur moment de l’année de Pliskova a été son parcours pour remporter une troisième couronne à Brisbane.

Le « pire » moment de sa saison : Hors du coup en Grand Chelem

A l’exception de l’Open d’Australie, où elle n’a atteint que le troisième tour, Pliskova n’a pas dépassé le deuxième tour d’un Grand Chelem cette saison. Elle s’est inclinée dès son deuxième match à Roland-Garros et à l’US Open. Une année sans quart de finale en Grand Chelem, une première depuis 2015 pour la Tchèque.

Pliskova Roland Garros 2020

Dans les médias : Pliskova dans sa bulle

Son auto-évaluation : « Peut-être que l’heure était venue d’avoir une mauvaise saison »

Pliskova a terminé sa saison 2020 par une défaite d’entrée contre la Russe Veronika Kudermetova à Ostrava. Une saison compliquée selon ses standards mais peut-être, comme elle l’a expliqué, que cela devait arriver.

« L’année est terminée, donc je dois la mettre derrière moi et espérer que l’année prochaine sera meilleure. J’ai enchaîné les bonnes saisons, donc peut-être que l’heure était venue d’en avoir une mauvaise. »

La pandémie de coronavirus a bouleversé le calendrier et Pliskova espère que l’année prochaine ressemblera plus à la saison 2019.

« Peut-être que je n’ai pas trouvé le rythme des tournois, de jouer et de voyager, a-t-elle dit. Bien sûr, je suis heureuse qu’il y ait eu des tournois, sinon cela aurait été beaucoup trop long. J’espère que l’année prochaine sera meilleure, différente, et un peu plus normale, comme nous en avons l’habitude. »

Pliskova cropped

L’avis de Tennis Majors

Pliskova a explosé en Grand Chelem lors de l’US Open 2016. Alors qu’elle n’avait jamais dépassé les huitièmes, la Tchèque a éliminé Serena Williams pour atteindre la finale. Malgré sa défaite contre Angelique Kerber, on pouvait espérer qu’un Grand Chelem n’était qu’une question de temps pour Pliskova.

Mais ce n’est pas arrivé, et Pliskova se retrouve dans une situation similaire à celle de sa compatriote Petra Kvitova en 2018 : brillante hors des grands tournois mais en difficulté sur le devant de la scène. Kvitova a réussi à dépasser ces atermoiements et Pliskova voudra faire la même chose en 2021. Elle devra toutefois débuter la saison avec un nouveau staff, après avoir coupé les ponts avec un de ses entraîneurs, Dani Vallverdu.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *