20 novembre 1988 : Sabatini s’adjuge son premier titre majeur au Masters

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 20 novembre 1988, à peine majeure, Gabriela Sabatini soulève son premier trophée au Masters en battant Pam Shriver en finale.

Ce qu’il s’est passé ce jour-là : Sabatini reine du Masters à 18 ans

Ce jour-là, le 20 novembre 1988, au Madison Square Garden de New York, Gabriela Sabatini, 18 ans, domine Pam Shriver (7-5, 6-2, 6-2) et remporte ainsi son premier titre majeur aux Virginia Slims Championships, le Masters féminin. L’Argentine avait déjà disputé trois finales majeures (au Masters 1987, à l’US Open 1988 et aux Jeux Olympiques de 1988), mais l’Allemande Steffi Graf, qui vient de réaliser le Grand Chelem, l’avait à chaque fois stoppée sur la dernière marche.

Les actrices

Gabriela Sabatini, bloquée par Graf

L’Argentine Gabriela Sabatini est née en 1970. Très précoce, elle devient en 1985 la plus jeune joueuse à atteindre les demi-finales de Roland-Garros, où elle est vaincue par Chris Evert (6-4, 6-1). Au cours des années qui suivent, Sabatini, munie d’un superbe revers à une main, s’installe dans le top 10, atteint les demi-finales de Wimbledon en 1986 (battue par Navratilova) et de Roland-Garros en 1987 et 1988, éliminée à chaque fois par Steffi Graf. Elle remporte également huit tournois, l’un des plus importants étant celui de Boca Raton, en 1988, où elle est la première joueuse de l’année à battre Graf (2-6, 6-3, 6-1). Plus tard dans la saison, elle gagne le tournoi de Montréal , aux dépens de Natasha Zvereva (6-2, 6-1), avant d’être battue par Graf en finale de l’US Open (6-3, 3-6, 6-1) puis des Jeux Olympiques de Séoul (6-3, 6-3).

Pam Shriver, du simple au double

L’Américaine Pam Shriver est née en 1962. Elle obtient son premier résultat notable à l’âge de 16 ans, lorsqu’elle atteint la première finale de sa carrière à l’US Open, en battant la n°1 mondiale Martina Navratilova en demi-finale (7-6, 7-6) avant de s’incliner face à Chris Evert (7-6, 6-4). Depuis, elle fait partie intégrante du top 10, remportant au fil des ans 23 titres sur le circuit et disputant huit demi-finales de Grand Chelem. Shriver joue un tennis très offensif, et de ce fait elle n’est pas très à l’aise sur terre battue ; d’ailleurs, elle ne participe qu’une seule fois au tableau final de Roland-Garros. Elle atteint son meilleur classement, 3e mondiale, en 1984, mais en double, elle passe 48 semaines à la première place mondiale, accumulant 19 titres du Grand Chelem, associée à Martina Navratilova. Ensemble, elles forment la plus grande équipe de tous les temps, remportant notamment huit titres majeurs consécutifs entre Roland-Garros 1983 et 1985, réalisant au passage le Grand Chelem en 1984. Elle décroche également la médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1988, associée cette fois à Zina Garrison. A la fin de 1988, elle est encore 5e mondiale en simple.

Pam Shriver 2019 Australian Open

Le lieu : Madison Square Garden de New York

Le Masters féminin, officiellement nommé Virginia Slims Championships, a été créé en 1972. Sa première édition à lieu à Boca Raton, en Floride, et le tournoi se déplace ensuite à Los Angeles puis Oakland avant de s’installer pour de bon à New York en 1979. Là, le tournoi se déroule au Madison Square Garden, qui peut accueillir 18 000 spectateurs. En 1994, les 16 meilleures joueuses du monde sont qualifiées pour le Masters, et le tournoi est constitué d’un tableau à élimination directe. Depuis 1984, c’est la seule épreuve féminine où la finale se dispute au meilleur des cinq manches, mais jusqu’à présent, les plus longues finales n’ont pas dépassé les quatre sets.

L’histoire : Duel pour un premier titre majeur

Bien qu’elles soient toutes les deux en quête d’un premier titre majeur en simple, les deux joueuses qui s’affrontent en finale du Masters 1988 ont des profils bien différents.

A 26 ans, Pam Shriver écume le circuit WTA depuis dix ans. Membre du top 10 sans interruption depuis 1980, elle n’a jamais réussi à disputer de finale majeure depuis l’US Open 1978, bien qu’elle ait atteint les demi-finales à huit reprises.

De l’autre côté, Gabriela Sabatini, 18 ans, est une étoile montante du tennis. Elle a déjà disputé trois finales majeures, la dernière aux Jeux Olympiques de Séoul, mais Steffi Graf l’a chaque fois empêchée de soulever la coupe. 

Pour la première fois, l’Argentine, qui n’a pas lâché le moindre set lors de ses trois premiers matches, est sur le point de disputer une grande finale sans avoir à affronter sa bête noire allemande, qui, grippée, a été éliminée en demi-finale par Shriver (6-3, 7-6). Au premier set, elle apparaît assez crispée et en délicatesse avec son service. Elle est néanmoins la première à prendre le service adversaire, en profitant d’une double-faute de Shriver sur balle de break à 3-3, mais elle se fait débreaker à 5-4. Sabatini remporte la première manche malgré tout, 7-5, et elle parvient alors à se relâcher et à jouer son meilleur tennis. Lors des deux sets suivants, elle surclasse Shriver, qui est peut-être fatiguée d’avoir enchaîné sa demi-finale contre Graf avec la finale du double (qu’elle a gagnée, associée à Navratilova). Elle détient enfin ce premier titre majeur qui lui avait plusieurs fois échappé de si peu ces trois dernières années.

« Mon but est d’être n°1 mondiale mais je ne suis pas pressée », déclare Sabatini, d’après le New York Times. « Le plus important, c’est d’être forte mentalement. Steffi est la meilleure dans ce domaine, mais j’y travaille. Avant le match, je pressentais que j’allais gagner en trois sets. »

« J’étais prête à jouer un gros match », commente Shriver. « Mais Gabriela a vraiment bien joué. Je n’ai pas eu la même maîtrise qu’hier.”

La postérité du moment : Pas de trône mondial

Gabriela Sabatini se hissera jusqu’à la 3e place mondiale en 1989. Cette année-là, elle sera vaincue par Graf en demi-finales de l’Open d’Australie et de l’US Open, mais en 1990, à Flushing Meadows, elle finira par battre l’Allemande (6-2, 7-6) pour remporter son premier et unique titre du Grand Chelem. En 1991, elle disputera une dernière finale majeure (perdue face à…Graf, 6-4, 3-6, 8-6), puis elle restera dans le top 10 jusqu’en 1995, atteignant les demi-finales en Grand Chelem à huit reprises. En 1996, en perte de motivation, Sabatini ne disputera que 10 tournois et prendra sa retraite à la fin de la saison.

La finale du Masters 1988 sera le dernier grand résultat obtenu par Pam Shriver en simple. En double, elle ajoutera encore deux titres du Grand Chelem à son palmarès : l’Open d’Australie 1989 (avec Navratilova) et l’US Open 1991 (associée à Natasha Zvereva). Shriver prendra sa retraite en 1997, et deviendra ensuite commentatrice pour de nombreuses chaînes de télévision telles qu’ESPN ou la BBC.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *