Benneteau s’inquiète de la préparation réduite pour les joueurs en quarantaine stricte

Quentin Halys est enfermé à Melbourne, en quarantaine stricte avant l’Open d’Australie, qui débute dans deux semaines. Julien Benneteau est revenu sur les conditions pour le moins particulières avant le premier Grand Chelem de la saison.

Julien Benneteau, 2019

La vie des joueuses et joueurs contraints à la quarantaine stricte à Melbourne, en prévision de l’Open d’Australie, est documentée, sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Julien Benneteau a ainsi donné des nouvelles de Quentin Halys, concerné par cette mesure, ainsi que de Nicolas Mahut, qui lui a le droit de quitter sa chambre :

Lire aussi : Créativité et humour : les joueuses et joueurs à suivre pendant la quarantaine à Melbourne

« Halys est enfermé quatorze jours, il ne peut pas s’entraîner car il est considéré comme cas contact d’un vol contaminé par la Covid. Mahut, après beaucoup de tests négatifs, a pu sortir après cinq jours. Il peut être dehors cinq heures en tout, pour 3h30 d’entraînement. Pour Halys, ça commence à être difficile, même si ce n’est pas non plus dramatique. Mais à l’échelle du sport pro, il y a des risques : derrière, il n’aura qu’une semaine pour se préparer à un tournoi en cinq sets qui se jouera par 35°C. En plus, ils ont du mal à se remettre du décalage horaire, car pour ça, il faut faire de l’activité physique et voir la lumière du jour. Leurs hôtels sont dans des tours, ils ne peuvent pas ouvrir la fenêtre pour avoir de l’air frais. »

Benneteau s’étonne du régime de faveur accordé aux stars

Bien au contraire de Novak Djokovic, qui a créé une petite polémique en s’affichant dansant sur son balcon à Adélaïde.

« C’est un autre Etat du pays, où les règles sont plus souples, rappelle Julien Benneteau. Ce qui n’est pas normal, c’est le directeur du tournoi qui autorise les huit meilleurs joueurs et joueuses à être dans des conditions différentes du reste. »

Novak Djokovic, Adelaide, 2021

Adélaïde est à l’ouest de Melbourne, les deux villes étant séparées de plus de 700 kilomètres. Pour rappel, l’Open d’Australie doit débuter dans deux semaines.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *