Des sanctions “criminelles” en cas de manquement au protocole à l’Open d’Australie

Les organisateurs de l’Open d’Australie ont fait savoir que si un joueur ou un membre de son équipe quittait l’Etat de Victoria sans autorisation, il s’exposerait à de très lourdes sanctions.

Open d'Australie 2021

En octobre dernier, le tennisman américain Sam Querrey, tout juste testé positif au coronavirus en marge du tournoi de St-Pétersbourg, avait fui la Russie en prenant un jet privé direction Londres, par peur de devoir respecter une quarantaine de deux semaines à l’hôpital, loin de ses proches. Condamné par l’ATP à une amende de 20 00 euros avec sursis (qui sera levée s’il respecte le protocole sanitaire durant les six premiers mois de la saison 2021), Querrey a intérêt à ne pas en faire de même à l’occasion des tournois australiens de début de saison. Les organisateurs ont en effet fait savoir que les sanctions seraient très lourdes si un joueur, ou un membre de son équipe, décidait de quitter l’Etat de Victoria sans en avoir l’autorisation.

Melbourne Park, Aus.

De l’amende à l’expulsion

“Vous vous exposez à une amende allant jusqu’à 20 000 dollars australiens (12 637 euros, ndlr) de la part du circuit, et à des sanctions criminelles en Australie si vous partez sans la permission d’un officier assermenté du gouvernement de Victoria. Toute violation peut aussi résulter d’une ou plusieurs des sanctions suivantes : disqualification de nos tournois / annulation du prize-money / quarantaine rallongée / quarantaine dans un hôtel mandaté par le gouvernement / arrestation / expulsion. Toute violation commise par votre équipe sera considérée comme votre propre violation”, ont écrit les organisateurs dans un communiqué.

Voilà de quoi inciter les joueurs et les joueuses à se montrer très prudents du côté de Melbourne, où nombre d’entre eux vont arriver la semaine prochaine afin d’y respecter la quarantaine obligatoire de deux semaines afin le début des tournois à Melbourne (“Murray River Open” et “Great Ocean Road Open” la semaine du 31 janvier, ATP Cup à partir du 1er février, Open d’Australie à partir du 8 février pour les hommes, et deux tournois WTA 500 la semaine du 31 janvier, l’Open d’Australie à partir du 8 février, un tournoi WTA 250 la semaine du 13 février et un tournoi WTA 500 la semaine du 22 février – dans une ville australienne à déterminer – pour les femmes).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *