le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Collins, grande première !

L’Américaine Danielle Collins, impressionnante de volonté depuis le début du tournoi, disputera sa première finale en Grand Chelem grâce à sa victoire expéditive sur Iga Swiatek (6-4, 6-1).

Danielle Collins Danielle Collins

Sur le papier, ce duel avait tout pour tourner au blockbuster entre deux joueuses agressives avec d’énormes qualités de frappe. Mais il n’en a finalement rien été ! La faute à une Danielle Collins incroyablement solide et efficace (6-4, 6-1), mais aussi à une Iga Swiatek dont le service était au vestiaire et qui n’a pas réussi à se remettre à l’endroit.

“C’est incroyable de me retrouver là, surtout avec les soucis de santé que je connais…”

C’est donc l’Américaine de 28 ans, 30 mondiale, qui défiera l’Australienne Ashleigh Barty en finale. Demi-finaliste ici en 2019, quart de finaliste à Roland-Garros en 2020, Collins donne ici une belle leçon de détermination après avoir passé ces dernières saisons à se battre non seulement contre ses rivales mais aussi contre de sérieux problème de santé (polyarthrite rhumatoïde et endométriose). L’histoire est ainsi heureusement plus belle que le peu de suspense généré par cette demi-finale. Collins a ainsi eu la joie discrète après la balle de match, tant l’affaire avait été maîtrisée.

En tête 4-0 dans la première manche, Collins et son jeu de PlayStation avaient mis sous pression et donc sous l’éteignoir les velléités de Swiatek. Cette dernière allait ensuite connaître sa seule rébellion du match en revenant de 5-2 à 5-4 en sauvant trois balles de set au passage. Mais Collins et son fameux poing serré n’ont ensuite plus rien lâché, terminant avec 27 coups gagnants pour 13 fautes directes au compteur.

Swiatek poussée à sombrer

Iga Swiatek SF AO 2022
Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 27, 2022 Poland’s Iga Swiatek during her semi final match against Danielle Collins of the U.S. || 219167_0118

Face à une joueuse capable de prendre la balle si tôt dès le retour (82% de retours dans le court), il était impossible pour Swiatek de s’en sortir avec 17% de points gagnés sur sa deuxième balle dans le premier set et 11% dans le deuxième pour en plus 50% de premières dans cette manche. Un bilan famélique bien en-dessous de son niveau habituel. Constamment sous pression, incapable de prendre la main à l’échange, la championne de Roland-Garros 2020 n’avait plus d’autre option que de sombrer. Swiatek, outre ses soucis du jour au service, a encore pu voir sur ce match que ses soucis d’organisation dès qu’elle est poussée à défendre peuvent avoir de lourdes conséquences. Cela reste vraiment le prochain gros dossier de sa jeune carrière.

“J’ai parcouru tellement de chemin…”, Collins

Collins, qui n’est qu’énergie et haine absolue de la défaite, n’a elle pas cogité face à l’enjeu : elle y est allée à fond, comme depuis le début du tournoi. Ce n’est pas elle qui va donner le match, il va falloir lui arracher chaque point. Face à la 9e joueuse mondiale (20 ans), Collins a ainsi décroché sa septième victoire face à une joueuse du top 10 et tient désormais un bilan de 32 succès pour 7 défaites depuis juillet dernier. Une confiance qui vient de payer très cher à Melbourne ! “J’ai parcouru tellement de chemin depuis que j’allais m’entraîner avec mon père avant d’aller à l’école ! C’est incroyable de me retrouver là, surtout avec les soucis de santé que je connais… Je ne peux pas être plus heureuse qu’en ce moment”, a ainsi déclaré Collins dans la foulée de son triomphe. Que pourra-t-elle faire désormais face à Barty en finale ? C’est toute la question.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.