Un Zverev encore expéditif se hisse dans le dernier carré de Roland-Garros pour la première fois

Alexander Zverev s’est encore baladé pour se défaire d’Alejandro Davidovich Fokina mardi en quart de finale à Roland-Garros (6-4, 6-1, 6-1). Pour sa première demie à Paris, l’Allemand sera opposé à Daniil Medvedev ou Stefanos Tsitsipas.

Alexander Zverev at Roland-Garros in 2021

Roland-Garros – Quart de finale

Zverev (N°6) bat Davidovich Fokina : 6-4, 6-1, 6-1

  • L’information principale : Alexander Zverev s’est qualifié pour sa première demi-finale à Roland-Garros en surclassant Alejandro Davidovich Fokina.
  • Vous apprendrez aussi : L’Espagnol n’était clairement pas en pleine possession de ses moyens physiques après avoir passé plus de 13 heures sur le court depuis le début du tournoi.
  • Pourquoi il faut lire cet article : Pour se rendre compte que Zverev n’a pas encore été réellement testé depuis le début du tournoi.

Alexander Zverev ne s’est pas éternisé sur le court, une fois de plus. Deux jours après avoir étrillé Kei Nishikori en 1h54′ en night-session, l’Allemand s’est imposé exactement sur le même score mardi en quart de finale de Roland-Garros contre Alejandro Davidovich Fokina (6-4, 6-1, 6-1). La tête de série numéro 6 s’est même permise de passer 18 minutes de moins sur le terrain. Qualifié pour le dernier carré pour la première fois de sa carrière dans le Grand Chelem parisien, Zverev sera opposé vendredi à Daniil Medvedev (N°2) ou Stefanos Tsitsipas (N°5) pour une place en finale.

Le finaliste du dernier US Open, où il avait déjà surclassé Davidovich Fokina (6-2, 6-2, 6-1), n’a eu à batailler que pendant un set ce mardi. Ç’a suffi pour rappeler la fébrilité de Zverev au service (49% de première balle et trois doubles fautes au cours de la première manche), ainsi que ses sautes d’humeur. Il s’en est pris à l’arbitre de la rencontre, la Britannique Alison Hughes, pour une balle jugée bonne alors qu’il s’était arrêté de jouer au beau milieu d’un point. Le Hawk-Eye a donné raison à l’arbitre de chaise.

Davidovich Fokina a profité des atermoiements de Zverev pour lui prendre son service à deux reprises sur ses trois premiers jeux de service et se retrouver à mener 3-2. Mais l’Espagnol, 46e mondial et novice en quart de finale de Grand Chelem, envoyait déjà des signaux montrant qu’il n’était pas à 100% physiquement. Il cherchait régulièrement à raccourcir les échanges et entrait dans la filière courte de Zverev, alors que Davidovich Fokina est un vrai terrien, habituellement à l’aise dans les longs rallyes.

Zverev n’a pas encore affronté un joueur du Top 45

Incapable d’être serein sur son engagement, en partie à cause d’une panne de première balle (44% dans le premier set), il a concédé des balles de break à chacun de ses jeux de service et en a perdu quatre sur cinq. Zverev a ainsi empoché quatre des cinq derniers jeux pour gagner le set. Un coup sur la tête pour Davidovich Fokina, qui tenait au mental plus qu’avec des jambes éreintées des 13h10′ passées sur le court depuis le début du tournoi et un influx nerveux entamé par ses combats à rallonge.

Le coup de trop pour l’Espagnol, qui a complètement explosé par la suite face à un Zverev libéré par le gain de la première manche. L’Allemand s’est appliqué à ne plus rien donner à son adversaire (19 coups gagnants pour 5 fautes directes sur les deux derniers sets) et a maintenu une pression constante sur les jeux de service de Davidovich Fokina. Même un passage par les vestiaires, technique qui avait fait son effet avec Novak Djokovic contre Lorenzo Musetti lundi, n’a pas suffi à le revigorer. A tel point que « ADF », qui a commis 37 fautes directes sur le match, a servi des premières deuxièmes pendant tout le troisième set (154km/h de moyenne).

Alejandro Davidovich Fokina at Roland-Garros in 2021
Alejandro Davidovich Fokina at Roland-Garros in 2021 ©

Zverev en a profité pour dérouler jusqu’à une nouvelle victoire tranquille. Mené deux sets à rien par Oscar Otte au premier tour, l’Allemand n’a plus lâché la moindre manche depuis (15 remportées de suite). Mais il n’a pas encore affronté le moindre joueur classé dans le Top 45 à l’ATP. C’est dire s’il fera le grand écart vendredi pour sa demi-finale, contre l’un des cinq meilleurs joueurs du monde. Bien le négocier fera partie des clés pour s’ouvrir les portes d’une deuxième finale en Grand Chelem en carrière.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *