Alcaraz expéditif, aucun Français en plus dans le tableau final : ce qu’il faut retenir des qualifications de Roland-Garros

Carlos Alcaraz n’a eu aucune difficulté pour rallier le tableau final de Roland-Garros. Pour la première fois depuis 2018, aucun Français n’est parvenu à se sortir des qualifications.

Alcaraz Madrid 2021 panoramic_PANOMasters05052021_087

Evan Furness (329e) s’est battu jusqu’au bout. Mais il a fini par céder, au dernier tour des qualifications de Roland-Garros, contre l’Américain qui monte, Jenson Brooksby (163e), vendredi. Le Breton, invité par les organisateurs, a eu un set et un double break d’avance, s’est procuré trois balles de tableau final, mais n’est pas parvenu à boucler la rencontre. Avec cette défaite, le lendemain de celle de Quentin Halys contre Taro Daniel, aucun Français n’a donc réussi à s’extirper des qualifications du Grand Chelem parisien.

Des qualifications marquées par la présence de Carlos Alcaraz. La pépite du tennis espagnol, entré depuis peu dans le Top 100, a survolé les qualifs avec trois victoires deux manches à zéro contre Lacko, Pellegrino et Tabilo. Il pourrait être un danger à partir de dimanche. Un autre Espagnol a survolé les qualifs : Carlos Taberner (137e), qui n’a perdu que six jeux en trois rencontres. Déjà tombeur de Lorenzo Musetti à Madrid, il est en pleine bourre et sera forcément à surveiller pendant la quinzaine.

On pouvait objectivement s’attendre à voir Ilya Ivashka (89e) dans le tableau final de Roland-Garros. Mais le Biélorusse, qui avait notamment pris un set à Rafael Nadal ou battu Alexander Zverev durant cette saisons sur terre, a pris la porte d’entrée contre le Russe Andrey Kuznetsov, retombé au 448e rang. Les frères Cerundolo, Juan Manuel et Francisco ont buté sur la dernière marche, respectivement contre l’Italien Giannessi et le Suisse Laaksonen.

Parmi les 16 qualifiés, on peut citer Daniel Galan (106e), au troisième tour Porte d’Auteuil l’an passé, Maximilian Marterer (214e), huitième-de-finaliste en 2018, Denis Istomin (203e) ou encore Bjorn Fratangelo (197e). Des anciens pensionnaires du Top 100.

Les autres qualifiés : Botic Van de Zandschulp (154e), Mario Vilella Martinez (182e), Mackenzie McDonald (118e), Oscar Otte (152e), Bernabe Zapata Miralles (128e) et Roman Safiullin (181e).

Les premiers tours

  • Berrettini – Daniel
  • Istomin – Federer
  • Norrie – Fratrangelo
  • Brooksby – Karatsev
  • Alcaraz – Zapata Miralles
  • Zverev – Otte
  • Safiullin – Taberner
  • Nishikori – Gianessi
  • Vilella Martinez – Bautista Agut
  • Van De Zandschulp – Hurkacz
  • Marterer – Krajinovic
  • Pella – Galan
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *