Barbora Krejcikova nouvelle reine de Roland-Garros

Barbora Krejcikova est allée au bout de son rêve en remportant Roland-Garros, son premier titre du Grand Chelem. La Tchèque s’est imposée en finale face à Anastasia Pavlyuchenkova (6-1, 2-6, 6-4)

12 juin 2021
Barbora Krejcikova, Roland-Garros 2021

Roland-Garros (F) – Finale

Krejcikova bat Pavlyuchenkova (N°31) : 6-1, 2-6, 6-4

  • L’information principale : Barbora Krejcikova a battu Anastasia Pavlyuchenkova en finale de Roland-Garros ce samedi (6-1, 2-6, 6-4)
  • Vous apprendrez aussi : C’est le premier titre du Grand Chelem de la joueuse tchèque, qui était hors du Top 100 il y a moins d’un an
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour savoir que Krejcikova a mieux gérer ses nerfs que Pavlyuchenkova. 

Roland-Garros tient sa nouvelle reine. Barbora Krejcikova, 25 ans et 33e mondiale, succède à Iga Swiatek au palmarès du Grand Chelem parisien. La Tchèque est allée au bout de son rêve en s’imposant en finale face à Anastasia Pavlyuchenkova (N°31) après un combat de 1h57′ (6-1, 2-6, 6-4). Les deux joueuses disputaient leur première finale de Grand Chelem et c’est Barbora Krejcikova qui a su mieux gérer sa nervosité. 

Pavlyuchenkova a pourtant très bien débuté la rencontre avec un break d’entrée pour mener 1-0. Et puis, le trou noir. Avec un service en berne (seulement 25% de points remportés derrière sa première balle, 57 derrière sa seconde), la Russe, qui disputait sa première finale de Grand Chelem, a encaissé six jeux consécutifs.

Beaucoup moins tendue que son adversaire sur le court Philippe-Chatrier, Krejcikova, également novice à ce stade en Grand Chelem à sa cinquième apparition seulement dans un grand tableau en simple en Majeur, a réalisé une superbe première manche, pleine de maîtrise. La Tchèque a frappé 13 coups gagnants, 2 aces et a surtout réalisé trois breaks pour lui permettre de s’imposer 6-1 après seulement 30 minutes de jeu. 

Le réveil de Pavlyuchenkova a fait mal à Krejcikova

Consciente d’être passée à côté de son entame de finale, et de devoir réagir immédiatement sous peine de quitter le court avec des regrets, Pavlyuchenkova a débuté la deuxième manche avec de meilleures intentions. Plus agressive (10 coups gagnants) et précise à l’échange, la Russe a fait le break dès le deuxième jeu grâce notamment à un retour de revers gagnant et un passing de revers croisé magnifique. 

La dynamique du match s’est totalement inversée avec une Pavlyuchenkova totalement dominatrice et une Barbora Krecikova à la peine, notamment côté revers (11 fautes directes). La joueuse de 29 ans a pris une deuxième fois la mise en jeu de la Tchèque pour mener 5-1. Mais elle n’a pas réussi à conclure dans la foulée sur son service et a perdu un break d’avance. 

Anastasia Pavlyuchenkova at Roland-Garros in 2021
Anastasia Pavlyuchenkova à Roland-Garros 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Pavlyuchenkova s’est tenue le derrière de la cuisse gauche au moment de retourner à sa chaise et à fait appel au kiné, qui a pratiqué un massage au moment du temps mort médical de trois minutes. La Russe a fait son retour avec un bandage mais n’a pas semblé être gênée dans ses déplacements. Dès le jeu suivant, Pavlyuchenkova a égalisé à une manche partout en réalisant un troisième break grâce à un revers croisé gagnant.  

Krejcikova reine de Roland-Garros… et des troisièmes sets

Après sa grosse baisse de régime du deuxième set, Krejcikova a retrouvé sa variation et sa précision dans le dernier acte. Un exercice qui lui réussit très bien depuis le début de l’année, avec neuf victoires pour seulement une défaite lors de ses matchs en trois sets (avant la finale). Avec des revers bombés qui ont repoussé son adversaire loin de la ligne et des amorties bien touchées, la joueuse de 25 ans a fait le break la première pour mener 2-1.  

Mais Pavlyuchenkova a montré qu’elle avait de la ressource en recollant immédiatement au score avec un coup droit décroisé gagnant qui lui a permis de débreaker. Poing serré et cri rageur vers son clan, la Russe a conservé sa mise en jeu dans la foulée pour basculer en tête à 3-2. En face, Krejcikova ne s’est pas affolée après la perte de son break. Elle a même accéléré.

Après avoir tranquillement égalisé à 3-3, la Tchèque a enchaîné huit points consécutifs pour mener 5-3 et a obtenu deux premières balles de match à 15-40 sur le service de Pavlyuchenkova. Mais deux revers trop longs ne lui ont pas permis de conclure. Krejcikova a montré tout son sang-froid en s’imposant dès le jeu suivant, sur sa quatrième balle de match. Les deux bras en l’air, le regard dans le vide, la Tchèque a sans doute eu mal à réaliser, elle qui était encore hors du Top 100 mondial fin septembre 2020. Mais son nom gravé sur la coupe Suzanne-Lenglen lui a bien fait comprendre quelques minutes plus tard qu’elle venait de remporter Roland-Garros. Un exploit monumental.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *