Une soirée bizarrement historique : Ce qu’il ne fallait pas manquer ce dimanche

Ce dimanche à l’US Open a notamment été marqué par la disqualification de Djokovic, le combat entre Shapovalov et Goffin et la facile qualification d’Osaka.

Novak Djokovic

L’info du jour : Djokovic disqualifié, il y aura un nouveau vainqueur de Grand Chelem

“Le seul qui peut battre Djokovic, c’est lui-même.” Dans l’Oeil du Coach publié ce dimanche avant le huitième de finale du Serbe à l’US Open, Patrick Mouratoglou le considérait quasiment invincible. Quelques heures plus tard, le numéro un mondial n’était plus dans le tableau à la surprise générale. Après s’être procuré trois balles de set à 5-4 dans la première manche contre Carreno Busta, puis concédé sa mise en jeu dans la foulée, Djokovic a involontairement balancé une balle sur une juge de ligne qui est tombée. Le règlement a été appliqué : “Djoko” s’est fait disqualifier. Conséquence de ce séisme, il y aura, dimanche soir prochain, un nouveau vainqueur de Grand Chelem : Daniil Medvedev, finaliste à Flushing Meadows en 2019, et Dominic Thiem, finaliste à Mellbourne en 2020, deviennent favoris. Ils pourraient s’affronter pour une place en finale.

Le combat du jour : Shapovalov, premier quart en carrière

Depuis qu’il s’est révélé, à l’US Open 2018, Denis Shapovalov peinait à confirmer. Son talent est indéniable et il l’a montré face à David Goffin (10e). Le Canadien, 17e mondial, est passé à côté du tie-break du premier set, perdu 7-0, avant de remporter les trois manches suivantes (6-7, 6-3, 6-4, 6-3) et de se défaire du Belge, au terme d’une belle partie. Pour la première fois en quarts d’un Majeur, Shapovalov a une occasion en or de rallier le dernier carré : il devra s’imposer contre Pablo Carreno Busta. Dans cette partie haute du tableau, un autre novice en quart de Grand Chelem sera présent : Borna Coric, facile vainqueur de Jordan Thompson, devra signer un nouvel exploit, face à Alexander Zverev, s’il veut aller plus loin.

Le chiffre du jour : 63

Le 29 mai 2004, Roger Federer, alors numéro un mondial, quittait Roland-Garros au troisième tour, après avoir été battu sans difficulté par Gustavo Kuerten. C’était la dernière fois qu’on avait vu ni le Suisse, ni Rafael Nadal, ni Novak Djokovic (absents en 2004) présents en quarts de finale d’un Grand Chelem, soit 63 majeurs. 16 ans, c’est long.

La phrase du jour : Les excuses de Djoko

Après sa disqualification, Novak Djokovic a zappé la case “conférence de presse”. Quelques heures plus tard, il a présenté ses excuses sur Instagram :

“Toute cette situation me rend vraiment triste. J’ai demandé des nouvelles de la juge de ligne et le tournoi m’a dit que Dieu merci, elle se sent bien. Je suis extrêmement désolé de lui avoir causé un tel stress. C’était vraiment involontaire. Tellement mal. Je ne divulgue pas son nom pour respecter sa vie privée. Quant à la disqualification, je dois travailler sur ma déception et transformer tout cela en une leçon pour mon évolution en tant que joueur et être humain. Je m’excuse auprès du tournoi et de tous ceux qui y sont associés pour mon comportement.”

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This whole situation has left me really sad and empty. I checked on the lines person and the tournament told me that thank God she is feeling ok. I‘m extremely sorry to have caused her such stress. So unintended. So wrong. I’m not disclosing her name to respect her privacy. As for the disqualification, I need to go back within and work on my disappointment and turn this all into a lesson for my growth and evolution as a player and human being. I apologize to the @usopen tournament and everyone associated for my behavior. I’m very grateful to my team and family for being my rock support, and my fans for always being there with me. Thank you and I’m so sorry. Cela ova situacija me čini zaista tužnim i praznim. Proverio sam kako se oseća linijski sudija, i prema informacijama koje sam dobio, oseća se dobro, hvala Bogu. Njeno ime ne mogu da otkrijem zbog očuvanja njene privatnosti. Jako mi je žao što sam joj naneo takav stres. Nije bilo namerno. Bilo je pogrešno. Želim da ovo neprijatno iskustvo, diskvalifikaciju sa turnira, pretvorim u važnu životnu lekciju, kako bih nastavio da rastem i razvijam se kao čovek, ali i teniser. Izvinjavam se organizatorima US Opena. Veoma sam zahvalan svom timu i porodici što mi pružaju snažnu podršku, kao i mojim navijačima jer su uvek uz mene. Hvala vam i žao mi je. Bio je ovo težak dan za sve.

Une publication partagée par Novak Djokovic (@djokernole) le 6 Sept. 2020 à 3 :58 PDT

L’image du jour : Osaka rend hommage à Trayvor Martin

Naomi Osaka est entrée sur le court Arthur-Ashe avec un masque au nom de Trayvon Martin. Cet Afro-Américain de 17 ans avait été tué par balles en 2012 à Sanford, en Floride. Sur Twitter, elle lui a rendu hommage, après sa victoire (6-3, 6-4) contre Anett Kontaveit en huitièmes de finale.

La perf’ du jour : Rogers sauve quatre balles de match contre Kvitova

Shelby Rogers retrouve les quarts en Grand Chelem ! Après Roland-Garros 2016, la 93e mondiale a réédité pareille performance après un match au couteau (7-6, 3-6, 7-6). Elle a sorti une outsider du tournoi, Petra Kvitova, 6e mondiale, après avoir sauvé quatre balles de match : trois à 5-4, une dans le tie-break du troisième, remporté 8 points à 6 par l’Américaine, radieuse. Elle aura de nouveau fort à faire contre Naomi Osaka, 9e mondiale et lauréate ici en 2019. La Japonaise s’est baladée contre Anett Kontaveit. Dans une partie haute du tableau qui comporte également Brady et Putintseva, la sportive la mieux payée du monde a une autoroute devant elle pour atteindre la finale.

Le jour d’après : les quatre rencontres à ne pas manquer aujourd’hui

Fin des huitièmes de finale ce lundi dans les tableaux masculin et féminin avec la rescapée française Alizé Cornet et les nouveaux favoris Medvedev et Thiem au programme :

  • Maria Sakkari (N°15) – Serena Williams (N°3) : 18 heures
  • Alizé Cornet – Tsvetana Pironkova : 19 heures
  • Félix Auger-Aliassime (N°15) – Dominic Thiem (N°2) : 20 heures
  • Frances Tiafoe – Daniil Medvedev (N°3) : 1 heure

 

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *