Sakkari : “J’avais perdu ce courage après Roland-Garros”

Maria Sakkari, après sa victoire contre Bianca Andreescu, explique avoir essayé de faire preuve de caractère.

Maria Sakkari at the 2021 US Open

US Open 2021, quart de finale | Sakkari – Pliskova [4] | Court Ashe, mercredi

Pas cette fois-ci ! Battue en trois sets par Barbora Krejcikova en demi-finale de Roland-Garros, battue dans le tie-break du troisième set à Montréal par Viktoria Azarenka, avant de chuter, au premier tour de Cincinnati, contre Angelique Kerber (6-2, 6-2), Maria Sakkari a su se relever.

Elle a atteint pour la première fois de sa carrière les quarts de finale de l’US Open, après avoir dominé Bianca Andreescu, dans la nuit de lundi à mardi (6-7, 7-6, 6-3). Blessée à la cuisse gauche, la Canadienne n’a pas pu défendre toutes ses chances dans la dernière manche.

Sakkari - Andreescu - US Open
Sakkari – Andreescu – US Open

“Après ma défaite conte Angie (Angélique Kerber), je me suis entraînée pendant deux semaines, a expliqué Sakkari en conférence de presse. J’ai vraiment eu des entraînements compliqués. J’ai pleuré, parce que je ne sentais pas mes coups. Je ne sentais pas mon tennis. J’avais perdu mon identité, une partie de moi-même. Avec mon psychologue, j’ai trouvé un moyen de revenir, et de sentir de nouveau ce que j’ai ressenti aujourd’hui (lundi). Je me suis dis qu’il fallait que j’avance, que je sois courageuse.”

“Dans le premier set, par exemple, je ne frappais pas la balle comme d’habitude. Je n’étais pas en confiance depuis le fond du court. Je me suis dis qu’il fallait plutôt tenter des choses, quitte à rater, plutôt que de la laisser inscrire des coups gagnants facilement. J’ai juste essayé d’être courageuse. C’est ce que j’ai fait. J’ai travaillé là-dessus. J’avais perdu ce courage après Roland-Garros.”

Sakkari : « Continuer de se battre, ça peut vous emmener loin »

Sakkari a retrouvé son meilleur niveau contre Andreescu. La Canadienne avait pourtant montré, en début de match, qu’elle retrouvait le niveau qui était le sien lorsqu’elle avait remporté l’US Open, en 2019. La numéro 7 mondiale n’a pourtant pas réussi à conclure. Elle est passée à deux points, dans le tie-break du deuxième set.

« C’était un match incroyable, a soufflé Sakkari. Je n’ai pas eu le contrôle du match avant le milieu du deuxième set. Elle était meilleure que moi, mais j’ai réussi à tourner les choses à mon avantage. Avant le match, j’ai dit à mon équipe que je me préparais pour un 7-6 dans le troisième set ! Je n’ai jamais imaginé que, contre Bianca, cela puisse se terminer en 6-4, 6-1. Elle s’est battue sur chaque point. Je savais que ça allait être difficile. Bien sûr, quand vous voyez que votre adversaire est blessée, vous devez rester concentrée. Si vous regardez de l’autre côté du filet, cela peut vous stresser. Vous ne savez plus quoi faire, quels coups réaliser, la faire courir ou non. Je suis restée concentrée sur moi-même. C’est pour ça que j’ai gagné. »

Après sa longue bataille de 3h30 contre Andreescu, la 18e joueuse mondiale va devoir maintenant récupérer, avant son quart de finale contre Karolina Pliskova mercredi. La Tchèque est en mission, après avoir perdu en finale de Wimbledon.

« Elle a aussi joué une finale ici, elle a plus d’expérience que moi, a souligné Sakkari. Je vais m’en tenir à ce que je sais faire de mieux : faire de bons retours. C’est le plus important contre Karolina. Je vais continuer de me battre, cela peut vous emmener loin. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *