Serena écarte Pironkova au forceps et rejoint les demi-finales

Bousculée durant la première manche, Serena Williams a malgré tout réussi à s’imposer face à Tsvetana Pironkova ce mercredi (4-6, 6-3, 6-2) en quarts de finale de l’US Open. L’Américaine défiera Victoria Azarenka ou Elise Mertens en demie.

• US OPEN 2020, quart de finale, simple femmes
• S.Williams bat Pironkova, 4-6, 6-3, 6-2

• L’info principale : Serena Williams a été malmenée mais a eu le dernier mot contre Tsvetana Pironkova.
• A savoir aussi : L’Américaine disputera sa 12e demi-finale à Flushing Meadows.
• Pourquoi lire cet article : Parce que vous y découvrirez que Serena a été bluffée par son adversaire du jour.

A chaque fois qu’elle a participé à l’US Open depuis 2008, Serena Williams est parvenue à se hisser dans le dernier carré. L’édition 2020 ne fera pas figure d’exception. Ce mercredi, l’Américaine a réussi à se défaire de la surprenante Tsvetana Pironkova après avoir été pourtant malmenée durant la première partie du match (4-6, 6-3, 6-2). En demies, l’ancienne numéro 1 mondiale sera opposée à Victoria Azarenka ou à Elise Mertens.

Serena s’est relevée, Pironkova a flanché

Absente des écrans radar depuis juillet 2017 et sa dernière participation à un tournoi (Wimbledon), Tsvetana Pironkova effectue un retour au premier plan remarqué. Après s’être notamment offert le scalp de Garbiñe Muguruza et de Donna Vekic, la joueuse bulgare espérait faire tomber Serena Williams. Et le plan mis à exécution durant le premier set a laissé penser qu’elle en était tout à fait capable. Solide au service et incisive sur ses jeux de retour, la native de Plovdiv a commis très peu d’erreurs. Contrairement à son adversaire qui, souvent poussée à la faute, s’est retrouvée en fâcheuse posture.

Mais Serena a de la ressource, comme ses victoires obtenues face à Sloane Stephens et Maria Sakkari lors des tours précédents l’ont démontré. Menée, la protégée de Patrick Mouratoglou ne s’est pas désunie. Elle a au contraire petit à petit pris l’ascendant sur Pironkova qui, peut-être émoussée par son long bras de fer face à Alizé Cornet en huitièmes de finale (6-4, 6-7, 6-3), a faibli physiquement.

Williams : « Je dois améliorer mes débuts de match »

Portée par la qualité de ses mises en jeu (20 aces) et la puissance de son coup droit, la cadette des sœurs Williams a donc pris les choses en mains. Afin de compenser son entame délicate et, plus tard, de lever les bras en signe de victoire. Encore une fois, la lauréate de 23 titres du Grand Chelem a montré quelques signes de faiblesse. 

Serena Williams

« Je dois améliorer mes débuts de match » a soufflé la joueuse de 38 ans juste après sa qualification, soulignant un mal récurrent depuis quelques semaines déjà. La 8e mondiale et tête de série n°3 a aussi pris le temps de rendre hommage à son opposante du jour qui, comme elle, est revenue sur les courts après un accouchement :

« Cela prouve que les mères peuvent encore être performantes sur le court. Je crois que son fils est encore plus jeune que le mien, elle doit donc mener une double vie et s’occuper de lui en permanence. Elle est incroyable, je ne sais pas comment elle fait ! »

Pour sa 12e demi-finale à Flushing Meadows, Serena Williams aura fort à faire car Victoria Azarenka comme Elise Mertens – qui s’affronteront plus tard ce mercredi soir – sont en grande forme depuis la reprise de la saison.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *