Benchetrit enchaîne et reste dans le coup pour la Final 4

Elliot Benchetrit a glané sa deuxième victoire du quatrième week-end de l’UTS, face à un Dustin Brown qui avait lui remporté son premier match de la compétition, la veille. Le Français rêve encore de Final 4.

Elliot Benchetrit, UTS 2020

Elliot Benchetrit a plusieurs fois crié “yes !“, point serré, à la fin de son match contre Dustin Brown. A juste titre. Le remplaçant de Dominic Thiem, qui s’est retiré de l’Ultimate Tennis Showdown, a fait tomber l’Allemand (17-11, 18-7, 12-15, 17-12) et glané sa deuxième victoire de rang. The Underdog avait déjà dominé Benoît Paire samedi (3-2) et remonte ainsi à la cinquième place du classement général de l’UTS. Il peut toujours espérer se qualifier pour les demi-finales, même s’il n’a disputé que cinq matchs dans la compétition. Mais il devra bénéficier d’un sacré concours de circonstances pour cela. Pour The Artist, son premier succès dans l’UTS, face à Feliciano Lopez samedi (3-1), sera resté sans lendemain.

Benchetrit voulait montrer qu’il était bien plus qu’un outsider dans l’UTS. Il a réussi son pari. “The Undergod”, après avoir tenu tête à David Goffin dimanche dernier (3-1), a remporté ses deux matches ce week-end. 

Lors du premier quart-temps, Benchetrit s’est servi de ses aces (4) et de plusieurs passings longs pour prendre rapidement le dessus. A l’image de son retour puissant qui mordait la ligne, et que The Artist ne pouvait que suivre des yeux (9-6). Le Français a facilement remporté la première manche, avant de faire de même dans la deuxième.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/UTShowdown/status/1279784473748475907?s=20″]

« Sale merde ! »

Brown a essayé de coincer le Français en multipliant les amorties. Mais Benchetrit a toujours répondu. Comme sur ce point magistral, où The Underdog bondissait au filet pour renvoyer la balle en passant sa raquette entre ses jambes. Il avait déjà le quart-temps en poche, et un sourire large sur le visage.

« Vous êtes plus chaud que la météo ! » lui a soufflé Pete Odgers, l’un des deux commentateurs de l’UTS, en référence au soleil du Sud qui frappe encore fort ce dimanche.

« Non ! Je ne suis pas aussi chaud que Benoît (Paire) hier », lui a répondu Benchetrit sur un ton potache.

Son sourire a pourtant vite disparu dans le troisième quart-temps. Benchetrit a été mené 10-0 après un peu plus de trois minutes de jeu. “Pourquoi je vise la ligne ? Mets là dans le terrain ! », s’est-il lancé à lui-même sur le court. Il s’est écrié plus tard, toujours à destination de lui-même : « Sale merde ! », suite à une nouvelle faute. Le Français a eu beau revenir au score, à 10-12, Brown a réussi à empocher le quart-temps.

Tout s’est décanté en fin de match. A 10-10 à 3 minutes de la fin du match, Benchetrit a concrétisé sa carte UTS « coup gagnant vaut trois points », sur deux aces consécutifs. Il en aura réussi 14 sur l’ensemble de la rencontre.

Le Niçois remporte son troisième match dans la compétition. Si le Final 4 sera difficile à atteindre pour lui, il a prouvé qu’il pouvait tenir tête à tous les joueurs de l’UTS. “Je m’éclate vraiment ici“, a-t-il souri. Ça se voit sur le court.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *