Mouratoglou confirme son envie d’installer des UTS féminins et “demande tous les jours” à Serena

Patrick Mouratoglou a fait part à Tennis Majors de son désir d’organiser davantage d’éditions féminines à l’UTS. Avec l’espoir de convaincre Serena Williams de s’y aligner.

Patrick Mouratoglou & Serena Williams at the US Open in 2019

Anastasia Pavlyuchenkova restera encore pour un temps la seule femme à avoir remporté une édition de l’UTS.

La quatrième édition de ce nouveau format lancé par Patrick Mouratoglou en 2020 se disputera lundi et mardi, à la Mouratoglou Academy, à Biot.

Mais comme lors de l’UTS1 et de l’UTS3, il n’y aura pas de tableau féminin. Il n’est pourtant pas question d’un manque de volonté de la part de Mouratoglou, comme il nous l’a assuré cette semaine.

“Cet UTS ne concernera que des joueurs ATP, mais vous savez à quel point j’aime le tennis féminin. Donc c’est évidemment un objectif d’avoir des hommes et des femmes, et dès que nous organiserons un tournoi féminin, vous savez qui sera la première personne à qui je demanderai : Serena.”

Mouratoglou : “Si Serena joue, bien sûr que je la coacherai tout le temps !”

Mouratoglou n’a jamais caché son désir de voir Serena Williams, dont il est l’entraîneur depuis 2012, s’aligner sur l’UTS. Le technicien français se fait même pressant auprès de l’Américaine, victorieuse de 23 titres du Grand Chelem en carrière et qui a passé 319 semaines à la première place mondiale au cours de sa carrière.

“Je lui demande tous les jours”, sourit Mouratoglou.

Serena Williams and Patrick Mouratoglou
Serena Williams et Patrick Mouratoglou © Panoramic

Connaissant parfaitement Serena Williams, il serait bien évidemment partant pour l’expérience de coaching en direct et permanent que propose l’UTS à compter de cette quatrième édition.

“Si Serena joue, bien sûr que je la coacherai tout le temps ! J’ai commencé à l’US Open, je finirai à l’UTS. J’utiliserai mes signes de la main, parce que les gens adorent ça, visiblement. J’adorerais que Serena joue, et elle adorerait ça aussi. Nous devons trouver le bon moment.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *