le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

« Quel con ! » : Benoît Paire a encore fait le show

A l’Ultimate Tennis Showdown disputé à Sophia-Antipolis, Benoit Paire s’est de nouveau illustré par des facéties contre David Goffin, dimanche soir.

Alors que le circuit du tennis professionnel est en pause et devrait retrouver une activité en août, avec notamment la tournée américaine sur dur et l’US Open, l’Ultimate Tennis Showdown permet de voir la petite balle jaune en action. Cette compétition organisée par Patrick Mouratoglou oppose des figures du tennis mondial depuis plusieurs semaines à travers un format original. Ce qualificatif convient aussi à Benoit Paire.

Sur les courts de Sophia-Antipolis, le Français fait parler de lui régulièrement depuis le début de l’épreuve. Le 22eme joueur au classement ATP a disputé un nouveau match dans un climat débridé, dimanche soir contre David Goffin. Il faut dire que Paire était hors-course pour le Final Four depuis samedi et sa défaite devant Elliot Benchetrit (2-3 à la mort subite). Alors le Français a alterné les frasques et les coups de génie contre le Belge.

Paire pensait avoir gagné le point et le premier set

Avant le match, Benoit Paire, surnommé « The Rebel » dans l’UTS, s’est préparé tel un boxeur. Avec ses poings, il a ainsi lancé des frappes sur les bâches comme s’il allait ensuite pénétrer sur un ring. Mais c’est bien sur un court de tennis qu’il a effectué son apparition en dansant et en se tortillant au son de “All my life” de Ben et IAM, sac accroché à l’épaule. Facétieux, le supporter de l’Olympique de Marseille s’est également fait remarquer durant le déroulement de la rencontre.

Auteur d’une entame appliquée, Paire a remporté le premier quart-temps. Mais il s’est quand même emporté quand il pensait que celui-ci était terminé à 14-12 en sa faveur. Il restait 5 secondes à jouer et, nanti de deux points d’avance, il a laissé filer le service de Goffin, auteur d’un ace. Mais il restait encore 2 secondes, de quoi disputer un ultime point pouvant permettre au joueur belge de recoller. Paire s’est alors emporté et a invectivé l’arbitre, Monsieur Danchet, qui a dû expliquer à plusieurs reprises les règles au Français. Ce dernier s’est finalement calmé et a gagné le dernier échange sur un coup droit gagnant (15-13). « Quand je vois un mur, je le frappe toujours », a ensuite confié Paire avec le sourire aux commentateurs sur sa chaise, après avoir rigolé avec Goffin au changement de côté.

Paire enrage après une balle facile rendue à Goffin

Paire, qui a passé du temps à la plage et à manger des fruits de mer le dimanche avant la rencontre, a baissé de pied par la suite et craqué physiquement. Alors que Goffin, mené 11-12, avait activé sa carte « Winners Count 3 » lui permettant de gagner 3 points sur un coup gagnant, il a effectué un service-volée et Paire lui a remis une balle facile en l’air dans le troisième quart-temps. Goffin ne s’est alors pas gêné pour délivrer une volée haute de revers imparable et passer sur le fil devant le Français, décidément incorrigible.

« Quand il m’a envoyé cette balle aussi facile, au début, je n’y ai pas cru », a souligné Goffin, numéro 10 mondial, après le match. Paire a regretté son geste. « Quel con ! Des mecs débiles, j’en ai vus dans ma vie, mais des comme moi, j’en connais pas ! », a lâché le joueur tricolore. Goffin a bien rigolé sur le court et a trouvé assez de lucidité néanmoins pour s’imposer, se qualifiant ainsi pour les demi-finales de l’UTS.

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *