“Enchaîner l’US Open et Roland-Garros est un énorme défi” : L’Oeil du coach

Dans L’Oeil du coach, profitez de l’expertise unique de Patrick Mouratoglou sur le tennis masculin et féminin, les tendances chaudes ou les sujets froids. L’entraîneur français explique pourquoi jouer l’US Open et Roland-Garros à la suite est un défi incroyable.

24 avril 2020

C’est la première dans l’histoire, de ce que je sais, que cela va se produire. Avoir ces deux tournois, l’US Open et Roland-Garros, aussi rapprochés, avec une seule semaine d’écart, est un énorme défi.

Nous avions habituellement deux semaines entre Roland-Garros and Wimbledon. C’est deux fois plus qu’une seule. Les joueurs avaient déjà le sentiment que ce n’était pas assez, surtout pour les meilleurs. Ils vont loin dans le premier tournoi et ils ont un laps de temps très court pour se préparer pour le suivant. C’est pourquoi l’un des plus grands défi du tennis était de gagner Roland-Garros et Wimbledon à la suite.

Cela va évidemment avantager les joueurs naturels de terre battue. C’est complètement différent pour les autres. Bien évidemment, ce sera un gros avantage pour Rafa (Rafael Nadal), encore une fois. Dans l’ensemble pour tous les joueurs espagnols, les Argentins, les Sud-Américains. Pour eux, ce sera un vrai plus. Probablement aussi des joueurs comme Stan Wawrinka ou Dominic Thiem, qui sont bien plus “naturels” sur cette surface que d’autres.

Bien sûr, il y a la différence de surface, donc différents types de jeu que vous devez proposer, et la différence de préparation physique. Mais il faut aussi évoquer le décalage horaire. Il y aura un jetlag important, ce sera un autre grand défi. Les joueurs seront très fatigués dans les premiers jours. Vous ne pourrez pas vous en servir comme vous le voudriez pour être prêts.

“Pour le vainqueur de l’US Open, l’idéal serait de prendre un avion dans la foulée”

Mais je pense quand même que les meilleurs joueurs y arriveront. Ils ont de la marge. Grâce à elle, et parce qu’ils sont protégés lors des Grands Chelems, ils pourront passer les premiers tours. Cette semaine si courte se transformera en près de deux semaines. Les matchs les plus difficiles arriveront en deuxième semaine. Alors ça fera deux semaines, dont une avec des matchs sur terre battue, et ils commenceront à se sentir bien mieux.

Je pense pas qu’il y a un danger physique. La majorité des joueurs n’ira pas en finale de l’US Open, donc ils auront plus d’une semaine, même deux pour la plupart d’entre eux. Pendant les deux ou trois premiers jours, ils commenceront très doucement, pour s’habituer à la surface et avoir une préparation physique adaptée à la terre battue. Ils commenceront à jouer des échanges sur les trois derniers jours. S’ils procèdent ainsi, je ne pense pas qu’ils prendront un quelconque risque.

Les organisateurs de Roland-Garros seront intelligents. Les demi-finalistes de l’US Open ne joueront pas avant le mercredi à Roland-Garros, pour qu’il y ait plus d’équité.

Pour le vainqueur de l’US Open, l’idéal serait de ne pas célébrer son titre, juste jouer la finale et, si possible, prendre un avion dans la foulée. Peut-être que l’US Open doit s’adapter et jouer la finale en journée, pour laisser aux joueurs la possibilité de prendre l’avion de nuit et être en Europe le lundi matin. Ce serait idéal. C’est un défi, mais tout va bien se passer.

L’oeil du coach
Avec Patrick Mouratoglou

Enchaîner l’US Open et Roland-Garros est un énorme défi

Par Tennis Majors
En association avec Scrine

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *