Zverev : “Je me sentais très compétitif pour 2020”

Dans un entretien exclusif à Tennis Majors, Alexander Zverev est revenu sur ces six derniers mois et a évoqué la reprise de la saison après un début d’exercice très prometteur coupé par la crise du Covid-19.

31 juillet 2020

Tennis Majors : Que pensez-vous de cette saison 2020 ?

Alexander Zverev : J’ai été No 3 mondial pendant quelques années. Je pense que j’aurais peut-être pu aller encore plus loin cette année, qui sait ? J’avais commencé avec mon meilleur résultat en Grand Chelem (ndlr, demi-finaliste à l’Open d’Australie). Je me sentais à nouveau compétitif sur les plus gros tournois, je ne sais pas comment ça aurait évolué. Mais j’avais l’impression d’être à nouveau très compétitif.

TM : Comment avez-vous réagi à l’annulation d’Indian Wells ?

AZ: À Indian Wells, si vous écoutez ma conférence de presse avant le début du tournoi, j’ai dit que je me sentais capable de faire un excellent parcours. J’avais l’impression que je pouvais aller aussi loin qu’en Australie, peut-être même faire mieux. Mais vous n’avez aucun contrôle sur ce genre de choses. Vous ne pouvez rien y faire. Ça arrive malheureusement et nous devons juste tenir ensemble du mieux que nous pouvons.

TM: Comment vous êtes-vous entraîné ces dernières semaines ?

AZ: Evidemment, ce n’est pas seulement pour préparer l’UTS. J’essaye de m’améliorer, de devenir plus fort. J’utilise mon temps du mieux que je peux. Je pense que c’est une période très particulière pour tout le monde en ce moment. Pendant six mois, il n’y a pas eu de compétition, alors on pouvait mieux se préparer, et faire des choses qu’on ne peut pas faire habituellement. Ce sera génial d’être à nouveau sur le court.

Zverev : “L’US Open ? Je n’ai pas peur”

TM : Comment voyez-vous la fin de la saison après l’UTS ?

AZ : Nous verrons quand elle reprendra, et où. On espère évidemment tous qu’on pourra jouer à l’US Open, mais c’est un peu dangereux d’aller aux Etats-Unis en ce moment. Nous verrons ce qu’ils décideront pour le tournoi.

TM : Etes-vous inquiet à l’idée de vous rendre à New York ?

AZ : Je n’ai pas peur. J’ai hâte de reprendre la compétition.

TM : Et le fait de passer rapidement du dur à la terre battue ?

Je l’ai fait l’année dernière. J’ai joué sur gazon, sur terre battue et sur dur en l’espace de trois semaines. Je suis encore très jeune, j’espère pouvoir m’adapter mieux que les autres.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *