Abonnez-vous à la newsletter

L’Œil du Coach #54 : “Laissons les entraîneurs aider les joueurs quand c’est nécessaire, et ça sera bon pour le spectacle”

Dans le dernier épisode de l’Œil du Coach, Patrick Mouratoglou donne son opinion sur l’autorisation du coaching à titre expérimental sur le circuit ATP.

juin 25, 2022
Veuillez accepter les cookies pour voir la vidéo

Nombreux sont ceux qui ont exprimé leur opinion sur l’introduction par l’ATP du coaching sur le court à titre expérimental pour cette deuxième partie de saison, et Patrick Mouratoglou ne fait pas exception.

Dans le dernier épisode de l’Oeil du Coach, l’entraîneur de Simona Halep explique pourquoi il pense qu’il s’agit d’une grande innovation pour le tennis, tout en ne comprenant pas les arguments des gens qui pensent qu’il ne faut pas autoriser le coaching sur le circuit ATP.

Les moments clés de l’Oeil du Coach :

  • 12’’ – Patrick Mouratoglou affirme qu’il y a de bonnes raisons d’adopter le coaching. Tout d’abord, il pense que c’est génial pour les fans, qui trouvent excitant d’entendre une interaction entre l’entraîneur et le joueur, et ils apprécient l’émotion du moment.
  • “Dans beaucoup d’autres sports, c’est l’un des moments forts, parce que les fans obtiennent des informations privilégiées sur les tactiques”, dit-il. “Ils aiment être comme une petite souris qui est là et qui entend les secrets des joueurs”.
  • 53’’ – Le coaching a déjà été vu sur le circuit WTA, et il y a eu de belles interactions entre les coachs et les joueurs, ce que Mouratoglou a apprécié en tant que fan.
  • 1’02 – Il pense que c’est aussi une bonne chose pour les joueur. Il reconnaît que les critiques diront que la beauté du tennis est que les joueurs doivent trouver leurs propres solutions – mais vous devez toujours le faire, même avec le coaching.
  • 2’01 – Mouratoglou affirme que cela représentera également de nouveaux défis pour les entraîneurs, qui devront s’adapter à leur joueur. Certains ont toujours besoin de beaucoup de coaching. Parfois, si un joueur ne joue pas bien, il ne voit pas ce qui ne va pas, mais il sait qu’il a besoin de quelque chose et se tourne vers son entraîneur.
  • “Vous voyez qu’ils demandent quelque chose”, dit-il.
  • 2’41 – Un coach peut offrir une aide en matière de tactique. Parfois, avec le stress, on ne voit pas les choses évidentes.
  • 2’53 – Les gens disent que le coaching n’est pas équitable parce que certains ont de meilleurs coachs – mais, dit-il, c’est aussi vrai en dehors du court et de la compétition. Certains entraîneurs font mieux progresser leur joueur que d’autres. Un joueur n’est pas une machine, c’est une personne qui a besoin de s’entourer des bonnes personnes.
  • 3’28 – Les joueurs qui se préparent en amont sont les plus intelligents, estime Mouratoglou, et les personnes qui les entourent doivent pouvoir jouer un vrai rôle.
  • “Ils aident le joueur à s’améliorer”, dit-il. “Laissez-les aider le joueur quand c’est nécessaire, et ce sera génial pour le spectacle”.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.