« Les balles ralentissent le jeu (mais la météo et la nuit aussi) » – L’Œil du Coach #23

Cette année, les balles changent à Roland-Garros. Fini Babolat, partenaire depuis 2011, bienvenue à Wilson. Critiquées par les joueurs, ces nouvelles balles ne font pas l’unanimité. Selon Patrick Mouratoglou, ce sont surtout les conditions de jeu qui vont impacter les joueurs.

28 septembre 2020

Lors du Media Day avant le début du tournoi, Rafael Nadal avait vivement critiqué les nouvelles balles qui vont être utilisées à Roland-Garros : « A mon avis, ce ne sont pas de bonnes balles pour la terre battue, c’est mon sentiment. Même dans ces conditions, ça rend les choses plus dures. Je le savais avant de venir, donc pas de problème. J’accepte le défi. » Patrick Mouratoglou confirme que les conditions n’auront rien à voir avec celles dont nous sommes tous habitués à Roland-Garros, dans le dernier épisode de L’Oeil du coach.

« On ne peut pas comparer les conditions de cette année avec celles que nous avons l’habitude de voir à Roland-Garros.  Il fait dix degrés de moins, c’est beaucoup. Des matchs sont joués la nuit, une première à Roland-Garros. On le sait, la nuit, le jeu est plus lent. Le jeu est plus lent à cause l’humidité, le jeu est plus lent à cause du froid. Plus lent, parce que les balles sont plus lentes »

D’autres joueurs avantagés cette année

Au-delà de la lenteur du jeu, le rebond de la balle sera également complètement différent à Roland-Garros. Rafael Nadal, qui imprime un lift jamais vu à la balle, aura sûrement plus de mal cette année à la faire monter aussi haute que lors des années précédentes. Par la même occasion, d’autres joueurs vont être avantagés par ces conditions, selon l’entraîneur de Serena Williams.

Dominic Thiem - Roland-Garros 2020

« Le rebond est aussi important. En particulier sur terre battue, en particulier avec des joueurs spécialistes de la surface, habitués à jouer une balle qui rebondit haut et très dynamique une fois qu’elle touche le sol. Cette année est complètement différente. Avec un service lifté, on s’en rend compte. La hauteur de la balle est confortable pour celui qui renvoie. Certains types de joueurs seront avantagés. Les plus avantagés ne seront pas les mêmes que d’habitude. […] Cette année, ce seront plutôt les joueurs qui sont capables de prendre la balle tôt et les joueurs puissants car ce sera beaucoup plus difficile de faire des coups gagnants. »

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *