« A la télé, on a l’impression d’assister à des entraînements »

Match Points débat de l’atmosphère et de l’ambiance de cet US Open 2020 disputé sans aucun spectateur.

6 septembre 2020

La foule en délire, le bruit ambiant et les night sessions de folie font habituellement le charme de l’US Open. Pas cette année puisque l’édition 2020 est disputée à huis clos. Dans la dernière édition de notre talk show Match Points, l’ancienne lauréate de Wimbledon, Marion Bartoli, qui suit également le tournoi à distance devant sa télévision, indique être déçue par le manque de bruit du public. Elle suggère que les organisateurs du tournoi, ainsi que les diffuseurs, auraient pu mettre en place un bruit virtuel de la foule sur tous les courts, s’inspirant ainsi des compétitions de football en Europe ces derniers mois.

« J’écoute… et il n’y a absolument aucun bruit, dit-elle. Même si je suis passionnée par un match, c’est difficile pour moi de le regarder en entier – on a l’impression de voir des entraînements. »

Marion Bartoli : « C’est déprimant »

« C’est tellement plat. C’est incroyable. L’US [Open] est bien connu pour le divertissement –  que ce soit si plat, pour moi, c’est déprimant en fait. »

« J’aurais aimé avoir un bruit de fond. Un bruit que les joueurs n’auraient pas pu entendre – cela aurait été uniquement pour les téléspectateurs. »

The empty Louis-Armstrong court

Mais Marion Bartoli a également tenu à souligner que ce manque d’ambiance n’affectait pas, selon elle, les joueurs, capables d’élever leur jeu pour l’occasion.

« Vous pouvez ressentir la tension chez les joueurs, sentir qu’ils jouent un tournoi Grand Chelem. Mais à cause de cette atmosphère, on n’a pas cette impression », déclare-t-elle.

Ben Rothenberg, journaliste au New York Times n’a, lui, pas été impressionné par certaines des innovations proposées par les organisateurs – comme les écrans vidéo où l’on voit des fans – mais il apprécie l’effort.

Lui aussi aurait aimé l’ajout d’un bruit virtuel : « En tant que journaliste, je compare ce bruit aux signes de ponctuation que l’on retrouve dans une phrase. On a l’habitude d’entendre la foule réagir avec un point d’exclamation d’applaudissements. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *