Djokovic n’est pas sûr d’aller aux Jeux olympiques : « C’est du 50/50 »

Après l’annonce du huis clos à Tokyo et dans la perspective d’un Grand Chelem calendaire, Novak Djokovic a déclaré en conférence de presse que sa présence aux Jeux olympiques était très incertaine.

11 juillet 2021
Novak Djokovic, Wimbledon 2021

Ira, ira pas ? Après avoir remporté son 20e titre du Grand Chelem à Wimbledon, un choix cornélien se présente désormais à Novak Djokovic. Aller aux Jeux olympiques (28 juillet – 2 août) pour tenter de remporter le seul titre Majeur qui manque à son palmarès, une médaille d’or en simple, au risque de se blesser et de compromettre ses chances de réaliser le Grand Chelem calendaire, ou zapper les JO pour se préserver physiquement avant l’US Open (30 août – 12 septembre) dans la perspective d’un 21e titre du Grand Chelem qui lui permettrait de dépasser Roger Federer et Rafael Nadal ?

« Je vais devoir y réfléchir.  Pour l’instant, comme je l’ai dit, mon plan a toujours été d’aller aux Jeux olympiques. Mais pour le moment, je suis un peu partagé. C’est un peu 50/50 à cause de ce que j’ai entendu ces deux derniers jours. »

Face à l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 au Japon, Tamayo Marukawa, la ministre des Jeux olympiques, a annoncé le jeudi 8 juillet qu’il n’y aurait pas de spectateurs lors des épreuves. Le gouvernement japonais a également décrété l’état d’urgence sanitaire à Tokyo jusqu’au 22 août. 

« Oui, ce n’est pas une bonne nouvelle. C’était vraiment décevant à entendre. J’ai aussi entendu dire qu’il y aurait beaucoup de restrictions dans le village.  Il est possible que vous ne puissiez pas voir d’autres athlètes pendant leurs épreuves. Je ne peux même pas avoir mon cordeur, qui est un élément très important de mon équipe. Je suis limité dans le nombre de personnes que je peux emmener… »

Novak Djokovic, Wimbledon 2021
Novak Djokovic, Wimbledon 2021 – TOBY MELVILLE / AI / Reuters / Panoramic

Les Jeux olympiques, un objectif majeur pour Djokovic

Novak Djokovic n’a cessé de répéter que l’un des grands objectifs de sa saison, et de sa carrière, était de remporter la médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo. C’est le seul titre qui manque à son palmarès. Le Serbe ne compte qu’une médaille de bronze pour le moment, acquise lors des JO de Pékin en 2008. A Londres en 2012, le numéro un mondial avait échoué à la quatrième place. Et à Rio en 2016, il s’était incliné dès le premier tour face à Juan Martin Del Potro. 

Le Serbe pourrait être le premier joueur masculin de l’histoire du tennis à faire le Grand Chelem en or, c’est à dire remporter les quatre Grands Chelems et les Jeux olympiques la même année. Seule Steffi Graf a réalisé cette incroyable performance, en 1988. Le joueur de 34 ans, qui court après les plus grands records de l’histoire, a conscience que c’est sans doute son unique chance de réaliser cet exploit.

Une chance unique et beaucoup d’absents 

C’est la première fois depuis 1969 et Rod Laver qu’un joueur se retrouve dans la position d’un Grand Chelem calendaire, c’est-à-dire d’être tenant du titre des trois premiers tournois du Grand Chelem de l’année. Une énorme performance qui tombe pendant une année olympique. Le début du tournoi à Tokyo est dans 12 jours et si Novak Djokovic va au bout, il n’aura que 22 jours de repos (s’il ne participe à aucun Masters 1000) avant le début de l’US Open. Un enchaînement qui pourrait laisser des traces physiquement et peut-être même mentalement.

« J’ai hâte de me reposer un peu. Remporter les plus grands trophées du sport signifie évidemment beaucoup, mais cela demande beaucoup d’énergie et d’efforts, de préparation, vous vous sentez juste épuisé et cela prend un peu de temps, mais j’ai été assez bon avec mes compétences et mes capacités de récupération, donc j’espère que je serai capable de jouer de mon mieux à New York. »

Malgré tout, le numéro un mondial doit aussi avoir en tête que le tournoi olympique ne sera peut-être pas aussi relevé que les précédents. Beaucoup de joueurs ont déjà déclaré forfait pour l’évènement pour diverses raisons, dont trois membres du top 10. Rafael Nadal, Dominic Thiem, Denis Shapovalov, Roberto Bautista Agut, Nick Kyrgios, ou encore Jannik Sinner seront absents. Roger Federer est incertain. Novak Djokovic va peser le pour et le contre ces prochains jours avant de prendre sa décision. Les prochains JO étant en 2024, le wagon vers un Grand Chelem doré pourrait ne pas passer une seconde fois.  

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *