Serena Williams : “J’ai une grosse cible sur le dos depuis ’99”

Pour la 13e fois de sa carrière, Serena Williams se lance dans un tournoi du Grand Chelem pour tenter d’égaler le record de Margaret Smith Court. Avec, comme toujou une cible sur le dos.

Serena Williams Wimbledon 2021

Depuis son dernier trophée du Grand Chelem gagné à l’Open d’Australie 2017 quatre ans et demi en arrière, Serena Williams a sillonné le circuit avec une cible sur le dos. Toutes les jeunes joueuses se présentent devant elle avec une volonté féroce de vaincre la légende, qui doit en plus se battre contre le temps à l’approche de ses 40 ans.

A partir de lundi, à Wimbledon, la situation va continuer. Jouant son 13e tournoi du Grand Chelem depuis la naissance de sa fille, la championne aux 23 sacres en Majeur poursuit sa quête de 24e – qui serait son premier en tant que mère -, synonyme de record à égalité avec Margaret Smith Court. En sachant que toutes les forces en présence l’attendent de pied ferme.

“Pas de souci, j’y suis habituée”, a commenté l’Américaine.

J’ai une grosse cible sur le dos depuis ’99.

Serena Williams

“Ça m’a définitivement rendue meilleure”, a-t-elle répondu en conférence de presse à Wimbledon ce dimanche. “J’ai une grosse cible sur le dos depuis ’99, quand j’ai gagné l’US Open pour la première fois (son premier titre du Grand Chelem). A chaque tournoi, chaque match, les joueuses se battent comme jamais contre moi. Ça m’a permis de progresser.”

Serena Williams a ensuite fait référence à l’une de ses punchlines préférées pour expliquer ce à quoi elle est confrontée à chaque début de tournoi du Grand Chelem, en rappelant qu’il n’y a qu’une Serena.

“Oui, c’est difficile mentalement quand des joueuses donnent tout pour vous battre, puis qu’elles perdent presque systématiquement au tour suivant”, a-t-elle expliqué. “Mais au final, c’est ce qui fait de moi Serena Williams. Donc merci.”

Un tableau dense à Wimbledon, sans match “facile”

La plupart des experts sont d’accord, c’est sur le gazon londonien que Serena Williams semble avoir le plus de chances de remporter un 24e titre du Grand Chelem en simple. Mais la l’Américaine le sait, rien ne sera simple. Elle devra produire son meilleur tennis pour traverser un tableau rempli de joueuses de premier plan.

“Je pense que le tableau féminin est dense, peu importe qui vous affrontez”, a-t-elle analysé devant les journalistes. “Il n’y a plus de matchs où vous êtes sûre de gagner. Il faut vraiment être concentrée, avec son jeu en place.”

Les 12 derniers tournois du Grand Chelem de Serena Williams

Roland-Garros, 2018 : huitième de finale

Wimbledon, 2018 : finale

US Open, 2018 : finale

Open d’Australie, 2019 : quart de finale

Roland-Garros, 2019 : troisième tour

Wimbledon, 2019 : finale

US Open, 2019 : finale

Open d’Australie, 2020 : troisième tour

US Open, 2020 : demi-finale

Roland-Garros, 2020 : deuxième tour

Open d’Australie, 2021: demi-finale

Roland-Garros: 2021: huitième de finale

Quatre finales de suite à Wimbledon

Ces dernières années, Wimbledon a été le le meilleur tournoi de Serena Williams. Lors de ses quatre dernières apparitions, elle a chaque fois atteint la finale. Après un doublé 2015-2016 et une absence en 2017, elle s’est inclinée contre Angelique Kerber en 2018 puis Simona Halep en 2019.

Sept fois couronnée à Wimbledon, la native de Saginaw y affiche un bilan de 98 victoires pour 2 défaites. Après un premier tour face à Aliaksandra Sasnovich, elle pourrait retrouver Angelique Kerber – titrée à Bad Hombourg la semaine passée – au troisième tour, pour un remake des finales 2016 et 2018.

Peut importe son parcours, Serena Williams ne prend rien pour acquis.

“Quelle que soit votre adversaire, vous devez être prête”, a-t-elle déclaré. “Tout le monde a travaillé vraiment dur pour être ici. Donc, oui, je le vois juste comme une opportunité de continuer.”

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *