Tsitsipas regrette de ne pas avoir joué un tournoi sur gazon avant Wimbledon

Finaliste à Roland-Garros, Stefanos Tsitsipas n’a joué aucun tournoi sur gazon avant d’arriver à Wimbledon et de chuter dès le premier tour face à Frances Tiafoe. Le Grec regrette ce choix.

28 juin 2021
Stefanos Tsitsipas, Wimbledon 2021

La saison sur gazon 2021 de Stefanos Tsitsipas se résumera à un tournoi et un match : Wimbledon et son premier tour perdu contre Frances Tiafoe. Après avoir déclaré forfait à Halle pour faire corps avec sa famille après le décès de sa grand-mère paternelle, le Grec ne s’est aligné ni à Eastbourne, ni Majorque la semaine suivante.

Après une saison déjà très remplie (48 matchs joués entre le 1er février et le 13 juin), il a préféré un aller-simple pour Londres. Ce choix, il l’a regretté en conférence de presse après sa défaite dès le premier tour à Wimbledon, estimant n’avoir apprivoisé la surface qu’au milieu du troisième set.

« C’est sûr que le manque de matches a été crucial aujourd’hui. Peut-être que j’aurais dû jouer la semaine avant Wimbledon, soit à Majorque, soit à Eastbourne, je ne suis pas sûr. N’importe lequel de ces tournois m’aurait aidé, c’est sûr, à me mettre en meilleure forme, à préparer mon tennis pour la saison sur le gazon. »

Tsitsipas pas à l’aise à Wimbledon

Jouer sur gazon avant Wimbledon pour bien performer à Londres ? Une science pas toujours exacte, surtout pour Stefanos Tsitsipas. Le Grec, déjà éliminé au premier tour en 2019, avait pourtant disputé les tournois de Bois-le-Duc et du Queen’s cette année-là. 

Stefanos Tsitsipas at Wimbledon in 2021
Stefanos Tsitsipas at Wimbledon in 2021 © AI / Reuters / Panoramic

La transition terre battue – gazon est le plus grand défi de notre sport

Stefanos Tsitsipas

En quatre participations à Wimbledon, Stefanos Tsitsipas s’est incliné à trois reprises au premier tour, pour une seule qualification en huitièmes de finale, en 2018. C’est le tournoi du Grand Chelem où il est le moins performant. Pourtant, le quatrième joueur mondial l’assure, il se sent capable de bien jouer sur cette surface. Mais il doit encore s’améliorer dans la transition terre battue – gazon. 

Prochaine étape : les Jeux Olympiques

« J’ai toutes les qualités et le jeu pour jouer sur le gazon. Je n’ai pas joué beaucoup de matchs sur gazon. La transition de la terre battue à l’herbe, à mon avis, est probablement la plus difficile, sinon le plus grand défi de notre sport. Je n’ai tout simplement pas été capable de m’adapter. Je n’ai pas été capable de comprendre ces choses au début du match. »

« Ça m’a pris du temps. Il m’a fallu un long moment pour commencer à m’adapter, à penser différemment. Vous ne pouvez pas être défensif sur le gazon. Cela enlève tellement de choses à votre jeu. Je pense sincèrement que si j’avais pu travailler un peu plus, si j’avais pu jouer un peu plus sur cette surface, je suis sûr que j’aurais fait mieux. »

Le Grec va désormais se préparer pour jouer les Jeux Olympiques de Tokyo. Il a confirmé sa présence en conférence de presse.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *