Matteo Berrettini : “Je joue mieux depuis que je suis avec Ajla (Tomljanovic)”

Demi-finaliste à Wimbledon, Matteo Berrettini a reçu un soutien indéfectible de sa petite amie Ajla Tomljanovic depuis le début de la quinzaine. Dans Major Talk #7 en juin 2020, Berrettini s’était confié en exclusivité sur son couple.

Matteo Berrettini Instagram

L’amour donne des ailes, et Matteo Berrettini a pris de la hauteur à Wimbledon. L’Italien, qui s’est qualifié pour les demi-finales du Grand Chelem londonien pour la première fois de sa carrière, a été soutenu corps et âmes par sa petite amie Ajla Tomljanovic. 

L’Australienne, également joueuse de tennis et quart de finaliste à Londres, a été aperçu dans la box de Berrettini plusieurs fois pendant la quinzaine. En juin 2020, dans notre septième épisode de Major Talk, l’actuel neuvième mondial nous avait confié que Tomljanovic avait un impact positif sur son tennis. 

« Depuis qu’on est ensemble (octobre 2019, ndlr), j’ai commencé à vraiment bien jouer. C’est important d’être avec quelqu’un qui comprend ce que je fais, que je voyage tout le temps. Pendant la quarantaine, on a pu passer du temps ensemble et je me sens bien avec elle. »

Berrettini ne doit pas plaisanter à l’entraînement

Si les deux amoureux ne se voient pas souvent lorsqu’ils voyagent sur le circuit, ils s’entraînent ensemble dès qu’ils en ont l’occasion, sur les tournois ATP et WTA et les Grands Chelems. Mais ils n’ont pas la même perception de l’entraînement et cela peut créer certaines incompréhensions, ce qui amuse Matteo Berrettini.

« Parfois, sur un court de tennis, elle s’attend à ce que j’agisse d’une certaine manière parce que c’est ce qu’elle ferait. Moi, j’aime plaisanter à l’entraînement, faire des blagues, chambrer. Et elle déteste ça. Donc j’essaye d’être plus sérieux mais c’est très dur ! Je dois le faire pour le bien de notre relation. SI je frappe trop fort, elle se plaint, et puis quand je ne frappe pas assez fort, ce n’est pas bien. Alors il faut trouver le juste milieu ! »

L’intégralité de notre entretien avec Matteo Berrettini est visible ci-dessous.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *