Wimbledon, le récap du tableau masculin : Déjà la fin du rêve pour Murray, Rublev en huitième pour la première fois

Cinquième journée de Wimbledon dans le tableau masculin, avec le début du troisième tour. Novak Djokovic s’est qualifié pour les huitièmes de finale, comme Andrey Rublev. Diego Schwartzman et Andy Murray se sont arrêtés là.

2 juillet 2021
Andy Murray at Wimbledon in 2021
  • Ils ont gagné ce vendredi (3e tour) : Novak Djokovic (N°1), Andrey Rublev (N°5), Roberto Bautista Agut (N°8), Denis Shapovalov (N°10), Cristian Garin (N°17), Karen Khachanov (N°25), Sebastian Korda, Marton Fucsovics
  • Ils ont été éliminés ce vendredi (3e tour) : Diego Schwartzman (N°9), Daniel Evans (N°22), Fabio Fognini (N°26), Andy Murray
  • Pour suivre toute l’actualité de Wimbledon, rendez-vous sur cette page
  • Pour suivre les matchs en direct, voir le tableau masculin et le tableau féminin, nous vous recommandons de vous rendre le site officiel du tournoi.
  • Le programme de vendredi à Wimbledon est disponible ici
  • Et tout ce que vous devez savoir sur le tournoi (informations pratiques, billets, etc.) est disponible dans cet article.

Un petit Djokovic au 3e tour

Novak Djokovic fonctionne sur courant alternatif depuis le début de Wimbledon. A réaction au premier tour contre Jack Draper, puis autoritaire face à Kevin Anderson, le Serbe s’est montré plus intermittent vendredi contre Denis Kudla. Mais le numéro 1 mondial a placé les coups d’accélérateur qu’il fallait pour éviter de se faire peur et s’imposer en trois manches, après 2h17′ de jeu (6-4, 6-3, 7-6).

Djokovic a ainsi breaké à 5-4 dans la première manche, et a sauvé une balle de set dans le tie-break de la troisième, au cours de laquelle il a été mené 4-1. Impérial derrière sa première balle (88% de points gagnés), le Serbe n’en a passé que 54%. Ce qui a ouvert des brèches pour Kudla, seulement 114e mondial, mais vrai joueur de gazon, la seule surface sur laquelle il a gagné plus de 50% de ses matchs sur le circuit ATP (24 victoires pour 22 défaites). Mais l’Américain, qui avait atteint les huitièmes de finale de Wimbledon en 2015, était trop limité pour s’y engouffrer. Djokovic affrontera en huitième de finale Cristian Garin (N°17), qui est tout sauf un spécialiste du gazon (seulement 2 victoires avant ce Wimbledon).

Murray face à ses limites

Andy Murray s’était arraché pour rejoindre le troisième tour de Wimbledon. Il n’avait plus grand-chose dans le réservoir pour résister à un excellent Denis Shapovalov (N°10) et le Britannique s’est incliné en trois petits sets (6-4, 6-2, 6-2). Il reviendra néanmoins aux portes du Top 100 mondial dans une dizaine de jours (102e) et s’est prouvé qu’il était encore en capacité de gagner des matchs dans les grands tournois. Important pour la suite de la saison, avec en ligne de mire les Jeux Olympiques, un tournoi en deux sets gagnants dont il est le double tenant du titre. Surclassé dans le jeu par Shapovalov, Murray a fait preuve d’un coeur énorme pour offrir un semblant de match au public du Centre Court.

Mené 5-1 dans la première manche, le Britannique est revenu à 5-4 et a obtenu trois balles de débreak pour égaliser avant de céder. A 5-1 dans le deuxième set, il a encore obtenu quatre balles de débreak pour refaire la moitié de son retard, sans succès. Murray n’a en revanche jamais réussi à inquiéter le Canadien dans la troisième manche, disputée après fermeture du toit à cause de la nuit. Sous pression constante sur son service (seulement 51% de points gagnés derrière sa première balle), l’Ecossais est tombé sur un Shapovalov solide (13 aces, 45 coups gagnants pour 24 fautes directes). De quoi rendre le Canadien ambitieux avant d’affronter Roberto Bautista Agut (N°8) en huitième de finale.

Toujours pas de huitième à Wimbledon pour Schwartzman

Diego Schwartzman (N°9) devra attendre au moins une année de plus avant de disputer son premier huitième de finale à Wimbledon, le seul tournoi du Grand Chelem où il n’a jamais atteint ce stade de la compétition. L’Argentin a buté cette fois sur Marton Fucsovics, vainqueur en quatre manches après un combat de 3h19′ (6-3, 6-3, 6-7, 6-4).

“El Peque” a donné beaucoup trop de points gratuits au Hongrois (38 fautes directes, pour seulement 20 coups gagnants) et, comme à son habitude, n’a pas pu s’appuyer sur un service qui pourrait lui faciliter les échanges sur gazon. Il n’a ainsi remporté que deux points sur trois derrière sa première balle, et 40% derrière sa seconde. Fucsovics a ainsi pu lui imposer une pression constante en se procurant 14 balles de break sur l’ensemble du match (8 converties). Après avoir sorti Jannik Sinner (N°19) au premier tour, le Hongrois retrouvera au tour suivant sa bête noire, Andrey Rublev (N°5), qui l’a battu cinq fois en autant de confrontations depuis octobre dernier.

Les Russes en duo en huitième de finale

Les deux premiers qualifiés pour les huitièmes de finale de Wimbledon dans le tableau masculin ont un point commun : ils sont russes. Andrey Rublev (N°5) et Karen Khachanov (N°25) ont composté vendredi leur billet pour le tour suivant. C’est inédit pour le premier, qui n’avait jamais dépassé le deuxième tour à Londres. Il s’est défait de Fabio Fognini (N°26) en pile trois heures de jeu (6-3, 5-7, 6-4, 6-2).

Rublev a bataillé ferme pour résister à l’Italien, qui s’est accroché pendant tout le match, contrairement à son attitude parfois dilettante des derniers mois. Mais le Russe a tenu bon, en sauvant notamment sept balles de break sur les neuf concédées et en se montrant solide derrière sa deuxième balle (53% de points gagnés). Un atout précieux pour éviter le piège. Plus constant et précis (36 coups gagnants pour 28 fautes directes), Rublev affrontera Martin Fucsovics au tour suivant.

Khachanov avait déjà atteint les huitièmes à Wimbledon, en 2018. Son match contre Frances Tiafoe, tombeur de Stefanos Tsitsipas au premier tour, était loin d’être un cadeau. Mais la tête de série numéro 25 l’a contrôlé d’un bout à l’autre pour s’imposer en 1h46′ (6-3, 6-4, 6-4). Un break dans chaque set, aucune balle de break concédée sur ses jeux de service, 13 aces et 81% de points gagnés derrière sa première balle : Khachanov a rendu une copie immaculé pour se hisser au tour suivant. Il y retrouvera Sebastian Korda.

Karen Khachanov at Wimbledon in 2021
Karen Khachanov at Wimbledon in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Encore un joli coup pour Korda

Sebastian Korda poursuit sa belle épopée à Wimbledon. Après avoir sorti Alex De Minaur (N°15) au premier tour, l’Américain a fait tomber une autre tête de série au troisième tour : le Britannique Dan Evans (N°22), pourtant soutenu par un court N°1 acquis à sa cause. Le 50e joueur mondial s’est imposé avec autorité en quatre manches (6-3, 3-6, 6-3, 6-4). A seulement 20 ans, Korda disputera déjà son deuxième huitième de finale en Grand Chelem, après avoir atteint ce stade de la compétition à Roland-Garros l’année passée.

Le Floridien a dicté le rythme de cette rencontre et pris son destin en main pour aller chercher sa qualification. C’est lui qui a fait le jeu, terminant avec 51 coups gagnants pour 43 fautes directes (contre 21 et 18 chez Evans). Mais Korda s’est surtout montré plus opportuniste sur les balles de break. Lui en a converties 5 sur 9 obtenues, alors que le Britannique a terminé à 3/10. Evans pourra aussi regretter de ne pas avoir tenu son ascendant dans le quatrième set, où il a mené 4-2 avant de perdre quatre jeux de suite et de se retrouver hors de la compétition. Korda affrontera Karen Khachanov (N°25) en huitième de finale.

Les autres résultats

  • Roberto Bautista Agut (N°8), demi-finaliste de Wimbledon en 2019, est qualifié pour les huitièmes de finale de cette édition 2021 après sa victoire contre Dominik Koepfer (7-5, 6-1, 7-6). L’Espagnol ne s’est pourtant pas montré impérial sur son engagement (cinq breaks concédés) et a même sauvé une balle de set dans la troisième manche.
  • Cristian Garin (N°17) n’avait jamais passé le premier tour à Wimbledon en carrière, il disputera les huitièmes de finale cette année. Le Chilien a dominé Pedro Martinez (6-4, 6-3, 4-6, 6-4) et affrontera Novak Djokovic ou Denis Kudla pour une place en quarts de finale.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *