Fiona Ferro remporte le tournoi de Palerme, le deuxième titre de sa carrière

Fiona Ferro a remporté le premier tournoi de l’ère post-confinement. En deux sets d’une intensité digne d’un tournoi de Palerme qui était le premier depuis cinq mois. La Française a fait plier Anett Kontaveit (6-2, 7-5).

Elle a dû cacher son sourire, quelques minutes après la fin de son match, par un masque qui est devenu la norme en dehors des terrains. Pour la première fois, une athlète a soulevé un trophée, masque devant la bouche, mains gantées. Fiona Ferro a remporté le tournoi de Palerme, dimanche, après un duel intense contre l’Estonienne Anett Kontaveit (6-2, 7-5). La Française remporte le premier tournoi officiel depuis cinq mois. Et elle entre dans le Top 50 : elle est la nouvelle 44e mondiale. « Ce fut si compliquée, a-t-elle soufflé. J’ai essayé de rester agressive sur chaque point. Ce n’était pas simple. »

Elle a réussi à étouffer la numéro 22 mondiale dès le début du match. Elle l’a d’ailleurs breakée d’entrée. Un passing gagnant (30-30) a sidéré Kontaveit. Et Ferro a multiplié les coups gagnants pour vite creuser l’écart. A l’image de cette deuxième balle croisée, dans le quatrième jeu (30-15, 2-1), que l’Estonienne n’a fait que suivre des yeux.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/WTA/status/1292516150295826434?s=20″]

Kontaveit a plusieurs fois rallongé les échanges, mais ses erreurs ont permis à la numéro 53 mondiale d’empocher la première manche. Elle l’a obtenue sur une balle catapultée dans le filet par l’Estonienne.

Le niveau est monté d’un cran dans la deuxième manche. Les deux joueuses ont multiplié les coups gagnants. Beaucoup ont mordu la ligne, à pleine vitesse. Ferro a pourtant subi la puissance de Kontaveit dans le deuxième set.

L’Estonienne a breaké dès le deuxième jeu (2-0), après un retour foudroyant. Mais Ferro a débreaké dans la foulée. La nuit est tombée sur le court de Palerme, mais la Française est restée dans la lumière. Même lorsqu’elle a été menée cinq jeux à trois, après un nouveau break de Kontaveit, explosive sur la balle, comme sur ce smash sur lequel Ferro n’a pas bougé (30-30, 4-3). 

Kontaveit a alors servi pour le set. Ferro n’a rien lâché. Elle est allée prendre les quatre jeux suivants grâce à sa puissance de frappe. Et un visage fermé. Le même que depuis le début du mois de juillet, où elle avait remporté deux étapes du Challenge Elite FFT. Elle est allée chercher sa 15e victoire consécutive contre Kontaveit. Grâce à des services puissants, elle a recollé à cinq jeux partout. Elle est ensuite allée chercher un dernier break (6-5) grâce à des deuxièmes coups croisés après le retour, que l’Estonienne n’a même pas touchés. Ferro a pu servir pour le match. Elle a concrétisé une deuxième balle de match sur une frappe trop longue de Kontaveit.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/WTA/status/1292546455580811264?s=20″]

Kontaveit : « Tu m’as vraiment botté le cul aujourd’hui »

Gantée et masque devant la bouche, elle aussi, Kontaveit a gardé son humour : « Tu m’as vraiment botté le cul aujourd’hui (dimanche) », lui a-t-elle lancée. Ferro n’a pas explosé de joie. Elle est restée calme. A soulevé timidement son trophée. « Je ne veux pas trop parler de classement pour le moment, a déclaré la Française. J’espère juste ramener à la maison encore beaucoup de trophées. » C’était le deuxième à 23 ans. Sans doute par le dernier.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *