Leylah Fernandez : “Peu importe ce que tu sais, les plus âgés en sauront toujours plus que toi”

Après sa victoire face à Alizé Cornet pour son entrée en lice à Indian Wells, Leylah Fernandez a rappelé qu’elle aavit encore besoin de gagner en expérience.

Leylah Fernandez, à Abou Dabi 2021

Si la reine de l’US Open Emma Raducanu a repris la compétition avec une défaite, la princesse Leylah Fernandez, finaliste malheureuse à New York, a elle renoué avec la victoire. Tête de série numéro 23, la Canadienne, exemptée de premier tour, s’est imposée face à Alizé Cornet pour son entrée en lice. “C’était un match très difficile”, a-t-elle tenu a précisé malgré un succès 6-2, 6-3 en 1 h 25. “Alizé a beaucoup d’expérience, elle a gagné énormément de matchs dans sa carrière et elle sait comment jouer dans ces conditions (avec beaucoup de vent). Je suis très heureuse d’avoir été capable d’appliquer mon plan.”

“Oui, cette victoire me donne beaucoup de confiance, parce qu’Alizé est une adversaire très difficile à affronter”, a-t-elle répondu en conférence de presse. Je l’ai vue jouer sur le circuit, elle se bat sur chaque point. Nous nous sommes entraînées plusieurs fois ensemble, et nos matchs avait été très difficiles.” Malgré son statut de finaliste en Grand Chelem, Fernandez reste une joueuse en apprentissage, humble face à ses aînées. Peu importe son nouveau statut, elle a conscience que l’expérience est une des clefs qu’elle doit encore forger.

J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, je n’ai que 19 ans.

Leylah Fernandez

“J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, je n’ai que 19 ans”, a-t-elle rappelé. “Toutes ces joueuses que j’affronte ont beaucoup plus de vécu que moi sur le circuit. Comme mon grand-père et mon père disent toujours : ‘Peu importe ce que tu sais, les gens plus âgés, qui ont déjà connu ces situations avant toi, en sauront toujours plus que toi.’ Je dois être dans le moment présent, travailler dur et attendre les opportunités.”

Au troisième tour, la native de Montréal a rendez-vous avec une autre finaliste de Majeur : Anastasia Pavlyuchenkova (n° 9), privée du trophée par Barbora Krejcikova à Roland-Garros cette saison. “C’est une très bonne joueuse, et une super personne hors du court”, a commenté Fernandez. “Elle a beaucoup d’expérience, je sais que ce sera une bataille.” En cas de succès, la petite gauchère – 1,68 m – continuerait de grandir en remportant deux matchs dans un tableau de WTA 1000 pour la première fois de sa jeune carrière.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *