Le Masters féminin finalement organisé à Guadalajara en 2021

La WTA a annoncé lundi que son Masters de fin de saison se tiendrait à Guadalajara, Shenzhen étant dans l’impossibilité de l’accueillir en raison de la pandémie de coronavirus. L’édition 2020 avait été purement et simplement annulée.

WTA Finals Shenzhen

Cette fois, la WTA organisera bien son Masters de fin de saison. Annulé en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus et de l’annulation de la tournée asiatique, alors que Shenzhen est la ville-hôte du tournoi depuis 2019, il se tiendra bien en 2021. Mais pas en Chine, les tournois prévus en Asie à l’automne ayant à nouveau été annulés à cause des répercussions de la Covid-19. Ce sera à Guadalajara, au Mexique, la semaine du 8 novembre, comme l’a annoncé la WTA dans un communiqué ce lundi.

Guadalajara a accueilli cette année un tournoi WTA 250 pour la première fois, avec la victoire de Sara Sorribes Tormo en mars dernier. Le Masters féminin fera son retour sur le continent américain pour la première fois depuis 2005 et le déménagement de Los Angeles vers Madrid. A noter que la WTA a prolongé son contrat avec Shenzhen pour accueillir de nouveau le Masters à l’avenir. Il est ainsi prévu qu’il s’y tienne de 2022 à 2030.

Krejcikova vers une double qualification au Masters

Comme de coutume, les huit meilleures joueuses de la saison en simple et les huit meilleures paires de double seront conviées au Masters. En l’état, voici les huit premières de la Race en simple :

Ons Jabeur et Anastasia Pavlyuchenkova complètement le Top 10, ce qui pourrait avoir son importance, notamment avec la situation confuse d’Osaka pour la fin de la saison. Récente vainqueure de l’US Open, Emma Raducanu est 14eme, alors que la finaliste malheureuse Leylah Fernandez pointe à la 20e place. A noter que Krejcikova est bien partie pour se qualifier en simple et en double, puisqu’elle occupe la tête de la Race en double avec Katerina Siniakova.

Le calendrier contient encore quelques opportunités d’empocher des gros points, avec un WTA 1000, à Indian Wells mi-octobre, et trois WTA 500 (Ostrava, Chicago, Moscou).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *