Quatre finales perdues de suite, la série noire qui n’inquiète pas Pliskova

Karolina Pliskova ne panique pas après sa défaite contre Camila Giorgi dimanche à Montréal, son quatrième revers de rang en finale. La Tchèque, de retour dans le Top 5 mondial à partir de lundi, retient le positif de sa semaine canadienne.

Karolina Pliskova at Montreal in 2021

Ce n’est pas encore cette fois que Karolina Pliskova ajoutera un 17e titre à son palmarès sur le circuit WTA. La Tchèque s’est inclinée dimanche contre Camila Giorgi à Toronto (6-3, 7-5) et a concédé face à l’Italienne sa quatrième défaite de rang en finale, en moins d’un an. Battue deux fois à Rome, par Simona Halep en 2020 puis Iga Swiatek en 2021, et à Wimbledon par Ashleigh Barty en juillet, Pliskova bute désespérément sur la dernière marche.

La 6e joueuse mondiale en est désormais à un bilan équilibré dans les finales sur le circuit principal (16-16). Mais elle ne s’inquiète pas de cette situation et est persuadée d’être sur le bon chemin. “Je pense que ça plutôt bien pour moi en ce moment, a assuré Pliskova en conférence de presse après sa défaite. Depuis la première finale à Rome, mon jeu s’est vraiment amélioré et je joue de bons matchs. C’est normal de perdre de temps en temps. Evidemment que j’aimerais gagner toutes mes finales. Ce n’est pas comme si c’était seulement dans mes mains. Il y a aussi un adversaire. Je joue d’excellentes joueuses en finale. Mais je crois que je ne vais pas perdre toutes mes finales. Et si je peux atteindre la finale toutes les semaines, ça reste exceptionnel.”

Pliskova de retour dans le Top 5

Pliskova avait certes dû abandonner à Rome face à Halep alors qu’elle perdait 6-0, 2-1, et avait bousculé Barty en finale du dernier Wimbledon. Mais la correction infligée par Swiatek dans la capitale italienne au printemps (6-0, 6-0) et ce revers dimanche dans un match dont elle était favorite laissent à penser qu’il pourrait y avoir défaillance dans son approche mentale de ses rendez-vous.

Ce n’est pas l’avis de Pliskova, qui estime que le match contre Giorgi aurait pu basculer en sa faveur. “Avec des joueuses comme ça, c’est un peu dur, parce que si tu as une ou deux occasions, et si tu ne les saisis pas, tu ne vas plus en avoir. C’est une joueuse qui joue un tennis très agressif. (…) Je pense qu’ici ou là quelques points auraient pu faire la différence. Les deux sets étaient très serrés, tous les jeux même. Elle a juste joué un peu mieux, peut-être en étant plus agressive, juste retourner mieux, servir mieux, des petits détails. Elle l’a mérité. Mais je suis juste heureuse de ma semaine.”

Karolina Pliskova à Montréal en 2021
Karolina Pliskova à Montréal en 2021 – AI / Reuters / Panoramic

Une semaine qui lui permettra de réintégrer le Top 5 du classement WTA, alors qu’elle ne figurait plus dans le Top 10 avant Wimbledon. Pour l’instant, cela suffit à son bonheur. Mais à force de buter en finale, cela pourrait peser dans la tête.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *