9h entre le premier et le dernier point : Swiatek gagne le “remake” de la finale de Roland-Garros contre Muchova

Comme à Paris, Iga Swiatek a eu besoin de trois sets pour dominer Karolina Muchova (6-1, 4-6, 6-4) lors du tournoi de Montréal. Elle a désormais rendez-vous avec Danielle Collins.

Iga Swiatek, Montréal 2023 Iga Swiatek, pendant sa victoire contre Karolina Muchova à Montréal en 2023 (Icon SMI / Panoramic)
Omnium National Bank presented by Rogers •Huitièmes de finale • completed
Voir le tableau

Comme à Roland-Garros, elle a tranquillement remporté le premier set. Comme à Roland-Garros, l’affaire s’est ensuite corsée.

Opposée à Karolina Muchova en huitièmes de finale du WTA 1000 de Montréal, pour un remake de la dernière finale sur l’ocre de la porte d’Auteuil, Iga Swiatek s’est imposée 6-1, 4-6, 6-4.

Un match débuté un peu après 12h30, et terminé à 21h37

A Paris, la numéro 1 mondiale avait eu besoin de 2h46 pour venir à bout du jeu varié et des montées au filet de Muchova. Au Canada, il lui a fallu une minute de plus.

En durée de match. Car, au total, en raison de deux interruptions pour cause de pluie, il s’est écoulé 9h entre le premier et le dernier point de la rencontre.”Il a fallu être capable de trouver l’énergie, alors que je suis au stade depuis 9h du matin”, a déclaré Swiatek lors de l’interview sur le court, un peu avant 22h à Montréal.

C’était une journée assez hors du commun.

Iga Swiatek

“C’était une journée assez hors du commun, et je ne pense pas avoir déjà été dans cette situation au cours de ma carrière”, a-t-elle ajouté. “C’était l’opportunité d’apprendre quelque chose de nouveau, et de voir de quoi j’étais capable. J’ai eu l’impression qu’on a joué ce match trois fois.”

Après le deuxième set, la rencontre a été stoppée pendant plusieurs heures. De quoi permettre à la Polonaise de se pencher sur sa façon de jouer.

Je me suis juste rappelée les clefs tactiques, sans “suranalyser”.

Iga Swiatek, sur l’interruption de plusieurs heures alors qu’elle venait de perdre le deuxième set

“Je savais que je devais changer beaucoup de choses”, a-t-elle confié en conférence de presse. “Je savais que mon jeu était là, parce que j’avais gagné le premier set en étant très en confiance. Donc je me suis juste rappelée les clefs tactiques, et ce que je devrais faire pour gagner contre Karolina. C’est tout. Je ne voulais pas ‘suranalyser’.”

Clefs tactiques à nouveau en poche, la joueuse de 22 ans s’est ouvert les portes des quarts de finale grâce à un break d’entrée de troisième round. Un avantage conservé jusqu’au bout – en écartant deux balles de débreak à 3-1, 15-40 – pour boucler, à 21h37, un match débuté un peu après 12h30.

Prochaine adversaire : une Collins en grande forme

Tombeuse de l’ancienne numéro 1 mondiale Karolina Pliskova lors de son entrée en lice, Iga Swiatek, titrée à Varsovie et invaincue depuis sept match, a désormais rendez-vous avec Danielle Collins en quarts de finale. Une femme en forme.

Issue des qualifications, la finaliste de l’Open d’Australie 2022, 48e mondiale, est sur une série de cinq victoires de suite. En n’ayant fait qu’une bouchée d’Elina Svitolina (6-2, 6-2), Maria Sakkari (6-4, 6-2) et Leylah Fernandez (62, 6-3) lors de ses trois premiers tours du tableau principal.

Les autres affiches des huitièmes de finale à Montréal (WTA 1000, dur, 2.788.468 USD, les résultats s’affichent du plus récent au plus ancien) :

  • Liudmila Samsonova – Aryna Sabalenka : programmé vendredi
  • Petra Kvitova – Belinda Bencic : programmé vendredi
  • Leylah Fernandez – Danielle Collins : programmé vendredi
  • Sloane Stephens – Elena Rybakina : programmé vendredi
  • Marketa Vondrousova – Coco Gauff : programmé vendredi
  • Daria Kasatkina (N.10) – Marie Bouzkova : 6-3, 6-4
  • Jessica Pegula (N.4) – Jasmine Paolini : 6-4, 6-0

People in this post

Your comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *