Efficacité et constance : Azarenka constate que « les résultats reviennent »

L’ancienne n°1 mondiale est en demi-finale du Masters 1000 d’Indian Wells où elle a retrouvé des sensations et réalise l’un de ses meilleurs résultats de la saison.

Victoria Azarenka, huitième de finale, Indian Wells 2021

Pour Victoria Azarenka, 2021 a été une année frustrante. Elle n’a pas pu poursuivre sur sa lancée de sa fin de saison 2020, lorsqu’elle a remporté Cincinnati, puis atteint la finale de l’US Open.

Mais Azarenka (n°27 à la WTA) a retrouvé le chemin vers son meilleur niveau ces deux dernières semaines à Indian Wells. Qualifiée pour les demi-finales aux dépens de Jessica Pegula, elle y retrouvera Jelena Ostapenko. C’est la première fois qu’elle atteint ce stade du Masters 1000 californien depuis 2016, année où elle avait remporté le tournoi avant d’annoncer sa pause pour cause de grossesse.

Azarenka a atteint les demi-finales au Qatar et à Berlin cette année, mais son meilleur résultat en Grand Chelem est arrivé à Roland-Garros, où elle a atteint les huitièmes de finale, s’inclinant face à la future finaliste Anastasia Pavlyuchenkova.

A 32 ans, et après plus de quinze ans sur le circuit, Azarenka pense pourtant pouvoir encore progresser.

« Je ne suis pas non plus au début de ma carrière pour être en mesure d’écraser chaque match. Ce n’est pas forcément plus dur physiquement, mais d’un match à l’autre, tous les efforts s’additionnent. »

« Je cherche encore à gagner en efficacité dans mon jeu. Je pense que sur la ligne de fond, contre-attaquer, avoir une intensité élevée, ça a très bien fonctionné pour moi. Ça ne marche pas forcément tout le temps. C’est plus exigeant à faire aujourd’hui. Je cherche à développer des choses qui me faciliteront un peu la vie. »

Et ça marche, elle s’offre des points gratuits. Aucune joueuse n’a réalisé plus d’aces que Victoria Azarenka à Indian Wells en 2021 : 17, comme la joueuse croate Ana Konjuh. La Biélorusse tente également de réduire la durée des échanges pour tenir physiquement sur la durée, mais aussi pour gagner des points car elle a une belle main à la volée. Azarenka est la joueuse qui a réalisé le plus d’approches gagnantes au filet (31) à Indian Wells.

Azarenka, pragmatique sur ses résultats

L’ancienne n°1 mondiale, qui portait des lunettes de soleil lors de sa conférence de presse pour protéger ses yeux des lumières qui lui causent parfois des migraines, a expliqué vouloir être plus constante à l’approche de 2022.

« Les résultats reviennent. C’est une première évaluation, non ? Comment mesurer autrement vos progrès ? Au tennis, malheureusement, tout dépend des résultats, surtout de cette mesure qui vient de l’extérieur. Pour vous-même, vous pouvez vous fixer de petits objectifs et essayer de gravir les échelons. Au bout du compte, ce sont les résultats qui seront l’étalon de vos performances, ce qui peut parfois être délicat. »

« Je ne voudrais pas nécessairement m’enfermer dans ce type de constat. J’aimerais voir quels sont ces mini-objectifs que je me fixe, si je les ai atteints. Chaque fois que vous êtes coincé sur les résultats, il y a beaucoup de hauts et de bas au niveau émotionnel, avec un impact sur votre confiance. J’essaie de voir comment je peux avoir une ligne plus stable et continuer à faire un pas à la fois, ne pas aller ni trop haut ni trop bas. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *