le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Djokovic explique ses difficultés cette année : “J’ai sous-estimé mon état émotionnel (après l’Australie)”

Privé d’Open d’Australie à cause d’un schéma vaccinal incertain, Novak Djokovic avait dû faire l’impasse sur le premier Grand Chelem de la saison.

Novak Djokovic, janvier 2022 Novak Djokovic, janvier 2022 | © Panoramic

Un numéro mondial qui souffre mentalement, c’est possible. Souvent loué pour ses qualités mentales hors normes, Novak Djokovic a montré des signes de fragilité physique (et mentale donc) qu’on lui connaissait peu sur le circuit au cours des premiers tournois de la saison.

À 34 ans et malgré toute son expérience, le Serbe reconnaît avoir très mal vécu l’épisode Open d’Australie, qui l’a vu exclu du tournoi et du pays à cause de son statut vaccinal, après avoir passé plusieurs nuits en centre de rétention.

Ses résultats depuis (un quart de finale à Dubai battu par Vesely, une défaite d’entrée à Monte-Carlo contre Davidovich Fokina puis une finale à Belgrade après avoir frôlé une défaite d’entrée) sont dûs à une approche mentale devenue plus difficile, a-t-il convenu jeudi sur Tennis Channel.

“J’ai eu l’impression que les traces émotionnelles et mentales de ce qui s’était passé là-bas étaient toujours là, a-t-il indiqué après avoir atteint les quarts en bénéficiant du forfait d’Andy Murray. C’était une situation que je n’avais jamais rencontrée dans ma vie. Je suis sur le circuit depuis de nombreuses années et j’ai beaucoup d’expérience dans l’écosystème du tennis, sur le court et en dehors mais tout de même, c’était quelque chose de complètement inattendu et cela m’a affecté.”

“J’essayais d’aborder le prochain tournoi comme n’importe quel autre et c’était mon état d’esprit, mais j’ai réalisé que lorsque j’ai commencé à jouer des matchs officiels, ce n’était pas facile d’avoir terminé (mon séjour australien) comme ça. Je devais encore faire face à ce sentiment. C’est difficile à expliquer. Je n’ai pas de mots pour le dire, mais c’est juste ce sentiment qui me retenait, en particulier lors des deux premiers tournois (Dubaï, Monte-Carlo ndlr), j’avais l’impression de ne pas être moi-même.”

Djokovic se sent mieux depuis Belgrade

Dans “son” tournoi, à Belgrade, sur les terrains de son propre club, le Serbe a (beaucoup) bataillé, notamment lors de son entrée en lice face à Laslo Djere, pour atteindre la finale. Le dernier vainqueur de Roland-Garros s’est incliné face à Andrey Rublev et est apparu à la peine physiquement après une dernière manche perdue 6-0. Sur le plan émotionnel, le numéro un mondial affirme qu’il se sent mieux depuis cette semaine serbe.

Novak Djokovic et son clan - Belgrade 2022
Novak Djokovic et son clan – Belgrade 2022 © AP Photo/Darko Vojinovic / SIPA

“Au cours des dernières semaines, j’ai commencé à m’en sortir un peu, à aller de l’avant et à transformer cela en énergie positive. Il m’a fallu un peu de temps pour surmonter cela et je pense qu’en Serbie, le soutien du public et la belle énergie que j’ai ressentie ici (à Madrid) m’ont vraiment aidé à surmonter cela. J’espère qu’à partir de maintenant, je retrouverai l’équilibre optimal dont j’ai besoin pour donner le meilleur de moi-même”

À Madrid, le Serbe est en quarts de finale et il affronte Hubert Hurkacz pour rejoindre le dernier carré du Masters 1000 de Madrid. Une victoire qui lui ferait le plus grand bien.

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *