Le gros coup de Paire, la confirmation Monfils, la déception Humbert : 2/4 pour les Bleus dans la nuit de Cincinnati

Benoît Paire a réussi la performance de la nuit mardi à Cincinnati, en sortant Denis Shapovalov, tête de série numéro 6 (6-4, 3-6, 7-6). Gaël Monfils s’est qualifié pour le deuxième tour, au contraire d’Ugo Humbert et de Corentin Moutet.

Benoît Paire at Toronto in 2021

Un bilan équilibré pour les Français mardi à Cincinnati. Contraints par un programme perturbé par la pluie de se présenter sur le court entre le début de soirée et le bout de la nuit (Benoît Paire a terminé son match à plus d’une heure du matin), les Bleus ont terminé cette troisième journée avec deux victoires pour deux défaites dans le tableau masculin. La performance est venue de Paire, vainqueur de Denis Shapovalov, tête de série numéro 6 (6-4, 3-6, 7-5), et qui est déjà qualifié pour les huitièmes de finale de ce tournoi Masters 1000. Gaël Monfils sera au rendez-vous du 2e tour, au contraire d’Ugo Humbert et de Corentin Moutet.

En regain de forme depuis début juillet, Paire devait encore valider ce renouveau par un succès d’envergure. Il est venu mardi pour celui qui n’avait plus battu un Top 10 sur le circuit ATP depuis mai 2017 et une victoire contre Stan Wawrinka au Masters 1000 de Madrid. Ce n’est pas un hasard si la renaissance de Paire coïncide avec le retour régulier et en masse du public dans les stades, tant l’Avignonnais a encore semblé galvaniser par la présence des spectateurs mardi dans l’Ohio.

Inspiré sur ses coups de patte, en s’appuyant sur son revers et en délivrant des amorties précises, le 50e joueur mondial s’en est nourri pour rentrer dans la tête de Shapovalov. Le Canadien regrettera forcément de ne pas avoir tenu le break d’avance dont il a bénéficié à deux reprises dans la troisième manche. A 5-5, il a même obtenu deux nouvelles occasions de prendre le service de son adversaire, et a craqué sur son propre engagement dans la foulée. C’est la troisième défaite en autant de tournois pour Shapovalov depuis sa demi-finale à Wimbledon. C’est en revanche la troisième victoire de Paire en quatre confrontations face au Canadien, dont il pourrait bien devenir l’une des bêtes noires.

USA – France : 2-0

Encore à la recherche de ses meilleures sensations au service (45% de première balle, 9 doubles-fautes), Monfils s’est défait de Dusan Lajovic (7-6, 6-2). Le Serbe ne s’est jamais remis d’avoir obtenu deux balles de première manche, sur le service du Français à 5-2, puis servi à deux reprises pour le set. Mais le Parisien s’est accroché et a emmené Lajovic dans un tie-break que Monfils a remporté 7-0. Quart-de-finaliste à Toronto, le 22e joueur mondial a déroulé dans la deuxième manche pour retrouver Alex de Minaur (N°14) au tour suivant.

Au rayon des battus se trouve Humbert, vaincu en deux sets serrés par Frances Tiafoe (7-5, 7-6). Le Messin n’a jamais trouvé la bonne carburation en retour (87% de points gagnés par l’Américain derrière sa première balle) et a peiné à remporté les échanges sur sa deuxième balle. Humbert ruminera aussi les deux balles de débreak obtenues à 6-5 dans le premier set. Même s’il s’est accroché dans le tie-break de la seconde manche, il a fini par céder à la sixième balle de match de Tiafoe, qui affrontera Diego Schwartzman (N°10) au deuxième tour.

Moutet s’est également bien battu avant de rendre les armes face à Reilly Opelka (7-6, 4-6, 6-4). Issu des qualifications, le 91e joueur mondial savait qu’il lui faudrait de l’opportunisme pour bousculer l’Américain, qui ne lui laisserait que peu d’opportunités sur ses jeux de service. Moutet a ainsi concrétisé sa seule balle de break du deuxième set pour revenir à une manche partout. Mais ça n’a pas suffi pour faire tomber Opelka, qui a remporté 88% des points derrière sa première balle. Prochain adversaire pour le natif du Michigan : Casper Ruud, tête de série numéro 8.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *