Abonnez-vous à la newsletter

Expéditif contre Bublik, Monfils fait le show et peut voir loin

Gaël Monfils s’est facilement qualifié pour le troisième tour de l’Open d’Australie après sa victoire en trois manches (6-1, 6-0, 6-4) face à Alexander Bublik, mercerdi. Très en jambes, le Français de 35 ans a une belle occasion de viser les quarts de finale avec le retrait de Djokovic dans sa partie de tableau.

Monfils AusOpen 2022 Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 19, 2022 France’s Gael Monfils reacts during his second round match against Kazakhstan’s Alexander Bublik || 218371_0087

Open d’Australie 2022 | Tableau | Programme

Il a pris sa revanche. Battu au premier tour de Roland-Garros 2020 devant quelque 1 000 spectateurs par Alexander Bublik, Gaël Monfils a infligé une correction au Kazakh, mardi, au deuxième tour de l’Open d’Australie : 6-1, 6-0, 6-4 en 1h29 de jeu. Impressionnant. C’est le deuxième Français qualifié pour le troisième tour après Adrian Mannarino.

Alexander Bublik a tout du coupeur de têtes, de l’adversaire dont il faut se méfier. Mais pas pour ce Monfils, version 2022. Sur la lancée de son titre à Adélaïde il y a plus d’une semaine, “La Monf'” n’est pas du tout le même que celui qui avait sombré Porte d’Auteuil en octobre 2020. Ni celui incapable de franchir le premier tour à l’Open d’Australie et le deuxième tour à Roland-Garros et Wimbledon en 2021. “Je me sens bien, j’ai fait un bon match, solide du début à la fin. J’ai très bien bougé, j’ai fait très peu de fautes, j’étais percutant”, a analysé avec beaucoup de lucidité Monfils quelques minutes après sa victoire au micro d’Eurosport.

“Il est capable de tout, mais quand il est face à un mur, il force et surjoue”

Gaël Monfils, à propos d’Alexander Bublik

Monfils est en grande forme physique et sent bien la balle. Ça saute aux yeux. Très sérieux dès le début de la rencontre, le Parisien a installé un combat du fond du court, a bien servi (11aces), excellement bien retourné et fait jouer ce coup de plus au Kazhake. C’était la tactique qu’il avait mise en place, comme le 20e mondial l’a expliqué. “Il fallait bien me concentrer à lui proposer un gros combat, le faire beaucoup jouer, le faire déplacer, être rigoureux sur chaque frappe, sur chaque retour. Il est capable de tout, mais quand il est face à un mur, il force et surjoue.” 39 fautes directes pour Bublik, seulement 9 pour Monfils, auteur de 34 coups gagnants : l’écart de niveau était énorme sur ce match.

Cette rigueur et ce sérieux n’ont pas empêché le Français de faire le show, comme à son habitude, tant sa couverture de terrain reste impressionnante. Au premier set notamment, il a régalé la Margaret Court Arena.

Un tableau très ouvert

Placé dans la partie haute du tableau, où la tête de série numéro 1, Novak Djokovic, a été remplacée après avoir été renvoyée par les autorités australiennes, Gaël Monfils, qui doit gérer un petit problème aux cervicales, peut voir loin, surtout s’il conserve ce niveau de jeu. Il partira favori de son troisième tour contre le Chilien Christian Garin (19e), mieux classé, mais qui a joué deux matchs de près de 5 heures, contre Bagnis puis Martinez, pour en arriver là. 9h14 pour Garin, 3h04 pour Monfils, le Français va partir avec un sérieux avantage sur le plan physique. “Je m’attends à un gros match, je l’ai joué à l’ATP Cup il y a deux ans, j’avais gagné en deux sets assez accrochés. C’est un gros joueur, il va falloir que je hausse le niveau si je veux gagner.”

Monfils n’a pas envie de se projeter. Mais le voir battre Garin n’aurait rien d’un exploit. Si c’était le cas – il serait pour la première fois en huitièmes depuis l’Open d’Australie 2020 -, il pourrait jouer Lorenzo Sonego ou Miomir Kecmanovic, qu’il a battu au Rolex Paris Masters en novembre. Là encore, deux adversaires largement à sa portée.

Les têtes de série qui ont perdu ce mercredi à l’Open d’Australie (2e tour) : Hurkacz (10)

Les têtes de série qui ont gagné ce mercredi à l’Open d’Australie (2e tour) : Zverev (3), Nadal (6), Berrettini (7), Shapovalov (14), Garin (16), Monfils (17), Karatsev (18), Opelka (23), Sonego (25), Khachanov (28), Alcaraz (31)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.