le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Monfils s’offre Medvedev, et “rend” la place de numéro 1 mondial à Djokovic

Tombeur de Medvedev ce lundi soir à Indian Wells – son deuxième numéro 1 mondial en carrière -, Monfils éjecte le Russe du trône de l’ATP. Lundi 21 mars, Novak djokovic entamera sa 362e semaine en tant que roi du classement.

Gaël Monfils, Indian Wells 2022 Gaël Monfils, tombeur de Daniil Medvedev, numéro 1 mondial, à Indian Wells || Crédit : Antoine Couvercelle / Panoramic

Indian Wells 2022 | Tableau | Programme

Avant ce lundi, Gaël Monfils avait tenté 19 fois de relever l’immense défi de battre un numéro 1 mondial. Une fois, il y était parvenu. C’était face à Rafael Nadal à Doha en 2009. La 21e tentative a accouché d’un deuxième succès. Pour son premier essai contre un roi de l’ATP ne répondant pas au nom de Nadal, Federer ou Djokovic, le Français s’est imposé 4-6, 6-3, 6-1en 2h06 face à Daniil Medvedev au troisième tour du Masters 1000 d’Indian Wells. Conséquence pour ce dernier – qui tentait de devenir le 7e homme, sur 27, a remporter son premier tournoi disputé en tant que numéro 1 mondial – il dit au revoir au trône de l’ATP.

De retour après plus d’un mois de coupure, Monfils est déjà en forme

Après un très bon début de saison récompensé d’un titre à Adélaïde et d’un quart de finale à l’Open d’Australie, Gaël Monfils a été freiné par un “petit pépin de santé”. En méforme, écrabouillé d’entrée à Montpellier début février, il n’avait plus joué jusqu’à sa victoire face à Filip Krajinovic pour son entrée en lice dans ce BNP Paribas Open. “Je suis toujours dans une phase où je travaille dur sur le plan du physique mais aussi du tennis”, a-t-il confié en conférence de presse avant d’affronter Medevdev. “Je ne me prends dons pas trop la tête, je vais jouer ma chance à fond. En espérant être très solide à Miami et pendant la saison sur terre.”

Bonne nouvelle, l’actuel 28e mondial est apparu en avance sur son programme. Puissant en coup droit, mais n’hésitant pas à varier les zones et les vitesses, notamment avec l’utilisation du slice de revers, le natif de Paris a montré de belles intentions dès l’entame de la rencontre. Seul hic, son adversaire, comme souvent, avait réponse à tout, et une baisse de niveau, l’espace d’un jeu, lui a été fatale. A 4-4, miné par une double faute et une attaque de coup droit manquée, Monfils a cédé son engagement. Blanc. Quelques instants plus tard, après une série de huit points perdus, il voyait la première manche s’envoler. Son rival du soir n’avait alors lâché qu’un point derrière sa seconde balle (10/11), à cause d’une double faute.

Service à la cuillère

Mis sous pression d’entrée de deuxième manche, “la Monf” a écarté une balle de break avant de creuser l’écart pour mener 3-1. Puis, après avoir été mené 0-40 sur son engagement, et écarté quatre balles de débreak, il a flanché sur la cinquième. De quoi prendre un gros coup sur la caboche, se disait-on. Mais non. Patron dans le jeu, tournant régulièrement autour de son revers pour faire mal avec son coup droit, ne cogitant pas au moment de saisir les opportunités d’attaque, il a repris sa marche en avant. A 4-3, grâce un gifle de coup droit long de ligne, il prenait une nouvelle fois l’engagement du Russe. Dans la foulée, il égalisait à une manche partout. De manière astucieuse, avec un service à la cuillère gagnant bourré d’effet – son deuxième de la partie – pour exploiter la position de retour très reculée du Moscovite.

Face à un surnommé “Danya” agacé en fin de deuxième round, fracassant même sa raquette suite à la perte de son engagement dès l’entame du dénouement, le Tricolore a déroulé dans l’ultime acte : trois breaks au total. Deux pour mener rapidement 4-0, puis 5-1. Et un dernier, pour boucler l’affaire après un ultime jeu accroché, sur sa sixième balle de match. “J’ai joué un super tennis, j’étais en bonne forme, c’est toujours très dur de battre un numéro 1 mondial”, a-t-il répondu lors de l’interview sur le court. “Oui, la dernière fois (contre Nadal en 2009), c’était il y a un moment, même si j’avais eu des balles de match contre Novak (Djokovic, à Dubaï en 2020).” En huitième de finale, Gaël Monfils a désormais rendez-vous avec Carlos Alcaraz, impressionnant vainqueur – 6-2, 6-0 – de Roberto Bautista Agut.

Medvedev cède, déjà, sa place de numéro 1 mondial à Djokovic

Daniil Medvedev, lui, n’a pas seulement perdu un match. Il a aussi dit au revoir, pour le moment, à sa place de numéro 1 mondial. Officiellement roi du classement ATP depuis le 28 février, le vainqueur de l’US Open 2021, va céder son trône à Novak Djokovic, à qui il avait succédé, à l’issue du tournoi, lundi prochain. Perdant les 205 points de son titre acquis à Marseille l’an passé, le joueur de 26 ans devait atteindre les quarts de finale dans le désert californien afin de rester devant le Serbe.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *